01.04.2010

Lo Boçut un enorme succés pour Germaine Cabrol

P1010612.JPGGermaine Cabrol ,1904-1966, était une conteuse félinoise aussi appelée « passeuse de mémoire » ou « conteuse du pays d’Oc .

 Tous ses contes Germaine les avait ouis de son grand père qui vivait à Chiffre , hameau de Cassagnoles.

L’ histoire « lo bocut » a été découverte par une élève d’Yves Rouquette Claudine Chalmeton , qui l’avait entendue de Germaine Cabrol

Claudine et Yves Rouquette ont enregistré et réalisé des enregistrements de ses histoires , grâce à ces deux amoureux de l’Occitan nous avons pu découvrir un de ces contes ce samedi 27 mars 2010 à Felines –Minervois.

 Il était une fois comme a du le dire Germaine Cabrol , la conteuse de Félines , à Yves Rouquette , troubadour de la langue occitane qui pour donner aux générations futures a recueilli les contes dans « son jus d’origine » c'est-à-dire en occitan. L’entente entre ces deux personnages a fourni parmi tant d’autres, une pièce de théâtre « Lo Boçut » interprétée par deux comédiens Gilles Buonomo et Yves Durand qui ont tenu sous le charme une centaine de participants dont le sous –préfet de Béziers monsieur Chopin qui a été présenté à la population par le Maire Jean-Pierre Pastre

L’hommage rendu a Germaine a été voulu par la municipalité , Anne Cabrié , première adjointe chargée de la Culture a déclaré :

Ce soir à travers cet évènement , nous avons décidé de mettre en lumière un pan de la culture occitane , avec ses traditions orales ,son monde de légendes qui sont notre patrimoine . Nul ne pouvait omettre Germaine Cabrol dont les contes ont inspiré de nombreuses pièces de théâtre dont celle que vous allez voir mise en scène par le théâtre de La Rampe . Un grand merci pour Yves Rouquette , qui a su faire partager son amour pour la culture occitane y compris à de nombreux étudiants comme Claudine Chalmeton .

Homme de lettres , ce poète a même traduit dans cette belle langue les grands auteurs comme : Proust , Arthur Rimbaud , Paul Valéry.Le conte joué en hommage pour cette Félinoise discrète mais qui devenait «une véritable comédienne « vivant tous ces personnages , par ce biais de la culture orale Germaine a relancé pour les années à venir une impétueuse envie de mieux connaître , de mieux comprendre toute la « saveur » de l’Occitan .

bocutBphoto des deux artistes.jpg C’est au foyer des campagnes devant un public venu nombreux , avec sur scène un magnifique décor , au son du tambours et de la vielle que le rideau s’ est ouvert sur l’histoire de Lo Bocut , petit bossu fûté qui au fil du récit est devenu grand.,

 Durant 90 minutes les deux comédiens ont joué , mimé , tous les personnages , avec quel brio , ce fut une soirée qui fera date dans les annales de la Commune.

 La note d’humour pour clore cet hommage voici le proverbe favori de Germaine: » bailler ne veut pas P1010625.JPGmentir , il veut manger ou bien dormir ou de l’amour se souvenir « et en occitan « badalhar pas mentir , vol manjar o vol dormir o de l’amor se sovenir » nul n’a bailler d’ennui , tous les spectateurs ont salué par des applaudissements nourris les deux acteurs et c’est autour du verre de l’amitié que cette soirée « contes » s’est P1010624.JPGterminée.

15:11 Publié dans théâtre | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |