03.04.2011

Un nouveau panneau installé à Notre-Dame-du-Cros

P1040630panneau notre dame du cros.JPGA l' entrée du vallon du Cros, la chapelle de Notre - Dame - du-  Cros se dresse au pied d' une grande  falaise  rousse.

Le site offre un écrin boisé protégé au titre de la législation.

Cet ermitage bucolique allie l' agrément d' une source abondante prétendue miraculeuse, à une dévotion persistante qu' atteste des pélérinages suivis tous les 8 septembre.

L' église, déjà signalée parmi les dépendances de Caunes en 1 118, a été plusieurs fois remaniée. Essentiellement construite au XIVe siècle comme en témoigne l' une de ses anciennes clefs de voûte ornée d' une vierge à l' enfant entre deux anges ,( déposée) elle abrite un remarquable  mobilier.

L' intérieur comprend un exceptionnel décor en marbres plychromé et bois dorés des XVIIe  et XVIIIe siècles: autels, statues,  tableaux, rivalisent d' élégance.

Le site présente l' intérêt d' offrir aux visiteurs un départ d' itinéraire de promenade autour de Caunes et d'un dispositif de varape

On retrouve par ailleurs dans sa traverse le tracé de la dorsale équestre régionale.

14:22 Publié dans patrimoine | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

22.02.2011

Première ébauche du chemin du marbre

P1040385reunion marbre félines mairie.JPGDernièrement à Félines -Minervois se tenait une réunion dans la salle du conseil municipal de la commune qui avait pour thème :

 le chemin du marbre reliant les carrières de marbre de Félines à celles de Villerambert

la municipalité accueillait l'Association Caunoise "Marbres-en -Minervois" venue avec plusieurs membres de son  bureau .

Premiers pas vers un développement touristique ou deux départements se joignent  pour apporter un developpement touristique en zone rurale.

Ces premiers balbutiemments semblent positifs

Des  rendez-vous seront pris pour continuer sur cette lancée "marbrière"

16:23 Publié dans patrimoine | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

21.09.2010

Journées du Patrimoine à Caunes- Minervois

P1030652visite guidée du patrimoine départ avec un touriste vnatif de Centre Afrique et médecin à carcassonne Séraphin n.JPGCaunes a vu défilé dans les murs de son abbaye et de ses cloîtres de très nombreux visiteurs petits et grands pour cette journée du patrimoine

L’origine de Caunes est intimement lié à l’édification de l’abbaye en 780 . L’église abbatiale d’époque préromane fut consacrée entre 808 et 820

La richesse de ce haut lieu cultuel est dûe aux nombreuses donations des fidèles

C’est en 982 qu’apparaissent pour la première fois l’évocation des St Martyrs .

Pendant la guerre des contre les Albigeois , l’abbé de Caunes a reçu plusieurs fois des représentants du Pape venus prêcher l’orthodoxie catholique. L’ abbaye a pu ainsi racheter plusieurs seigneuries appartenant à des sympathisants du catharisme.

P1030656depart visite guidée avec le guide Delphine Alberola.JPG Place Polister ou place de l’Eglise l’évêque cathare Pierre Isarn fut brûlé sur l’ordre de l’archevêque de Narbonne.

Au XII eme siècle l’abbaye accueillait 14 religieux .

Le XIV eme siècle selon la réforme une diminution du nombre de religieux entra en vigueur

De 1467 à la révolution 18 abbés, commendataires se sont succédées

En 1590 , au cours des guerres de religions Caunes fut assiégée et prise par les troupes du Duc de Joyeuse qui aurait fait raser les murs et les portes de la commune

En 1600 l’abbé Jean d’Alibert fit construire l’hôtel renaissance qui porte son nom et reconstruire le logis abbatial

C’est à cette période qu’entra en scène le congrégation de St Maur en 1663.

abaye pour blog 001.jpg En 1790 l’abbaye comptait 7 moines L’ensemble abbatial fut déclaré bien national à l’exception de l’église qui devint paroissial en 1791.

C’est en 1916 qu’elle fut classée Monument Historique et que les bâtiments conventuels furent inscrits à l’inventaire en 1948

Depuis 1986 les municipalités successives ont entrepris l’acquisition progressive de l’abbaye et se sont engagées dans un programme global de réhabilitation et de l’ouvrir aux visiteurs

En 1999 ce fut l’aménagement du pourtour du chevet roman en amphithéâtre tenant lieu d’espace scénique

En 2002 un Office de Tourisme fut mis en place

Voici l’historique que les visiteurs ont pu apprendre et découvrir.

Mais bien d’autres « petits et modestes patrimoines » sont visibles aux alentours du village

P1030645porche eglise caunes.JPGles ponts qui enjambent l’Argent –Double , les maisonnettes en bordure des vignes

un patrimoine géologique avec les carrières de marbre , les gorges du Cros et bien sûr la Chapelle de Notre Dame du Cros, sa source miraculeuse , ses capelletos , et les châteaux qui fournissent un cru haut de gamme du Minervois

Les journées du patrimoine sont mise en place pour une meilleure connaissance de cette force vive du point de vue économique pour les communes mais aussi pour inciter à protéger ces lieux de tous incidents défigurant leur potentiel et qui actuellement leur confèrent une renommée internationale

Un plus avec les expositions qui occupent les salles du rez de chaussée , et celle qui a été plébiscitée les Icônes de la tour au trésor

P1030657visiteurs expo européenne.JPG Les visiteurs sont venus de la région :Languedoc Roussillon ; Midi Pyrénées , de Carcassonne dont un médecin natif de Centre Afrique Séraphin Zounoua , nombre d’Anglais venu P1030556abel reis cloitre.JPGd’Oxford curieux de connaître l’abbaye .

07:57 Publié dans patrimoine | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

16.09.2010

La Chapelle de Notre Dame du Cros et ses légendes

44410302chapelle de Notre Dame du CROS.jpgA quelques encablures du village , plus précisément à 2 km un lieu de dévotion Notre dame du Cros qui date a plus de huit siècles a été et reste encore un lieu de pèlerinage

 Selon la légende La chapelle aurait vu le jour suite à cet événement : « une personne eut l’idée de jeter en l’air un marteau de marbrier qui en rejoignant le sol a déterminé l’endroit de son édification

 Parmi les autres « histoires » attachées à ces lieux : celle de la coupelle conservée précieusement depuis sa découverte et qui serait faite, selon les dires de l’époque, d’une matière encore inconnue.

 Une femme tourmentée par les fièvres et par la soif , n’osait tremper ses lèvres dans le creux de ses mains pour se désaltérer.

 Elle invoqua la Vierge et aperçut soudain une coupe au pied du rocher ; grâce a la coupelle elle but l’eau et elle fut guérie.

 Depuis l’eau de la source a conservé la propriété de guérir des fièvres.

 La chapelle de Notre Dame du Cros porte la trace de trois époques :romane , ogivale et restauration des XVIIe et XIXe siècle.

 A l’est de la chapelle ,qui domine l’esplanade et la source, sont adossées à la montagne les vestiges des trois capelettos, qui témoignent de la ferveur des pèlerins.

08:24 Publié dans patrimoine | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Journees du Patrimoine deux sites religieux à visiter à Caunes

IMG_2914les saints martyrs chapelle.jpgA l’intérieur de l’Eglise Abbatiale de Caunes plusieurs petites chapelles dont celle de la Vierge qui présente une maçonnerie romane ornée en style LouisXV . La statue de la Vierge à l’Enfant est en marbre de Carrare , elle est entourée de Saint Maur et de Saint Benoît également exécutés en marbre de carrare

 Par contre les murs de la chapelle sont en marbre incarnat provenant des carrières de marbre de Caunes.

 La chapelle des Saints Martyrs :Amand , Luce , Audalde et Alexandre qui sont vénérés et qui font l’objet d’une procession durant le mois de juin pour rappeler leurs souffrances et leurs morts en martyrs.

 La chapelle qui les abrite est comme la précédente de style Louis XV , décorée en marbre polychromé de Caunes et d’Italie.

 Dans le retable sont exposés les chasses des quatre saints ainsi que celles de St Benoît titulaire de l’Abbaye et de St Genès d’Arles patron de la paroisse

 Les reliquaires datent du XVIII e siècle ont remplacé le coffre du XIIIe siècle exposé au musée de Narbonne et attendant , à l’exemple des « gisants » de St Juste le retour dans leur patrie.

 La tapisserie ornant cette chapelle est l’œuvre d’une paroissienne , elle montre dans un paysage champêtre , les deux frères ,dont l’un Amand évêque , tenant la palme du martyre.

 Au fond de l’église côté droit une croix en pierre de cimetière date du XVe siècle ;

L’orgue du XVIIIe siècle venu de l’église St Jean St François de Paris a eu pour titulaire François Couffrin Par manque de moyen financier il est inutilisable

08:20 Publié dans patrimoine | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

29.08.2010

Septembre annonce les journées du patrimoine, cet évènement culturel a lieu tous les ans le troisième week end de septembre

abaye pour blog 001.jpgLe patrimoine fait toujours l’objet de fouilles , de documents ou les résultats de ces fouilles sont mentionnées, a Caunes un habitant du village Jean Vera a su mettre dans son livre les étapes des fouilles de l’église abbatiale.

La découverte de la première église abbatiale fut un évènement, de simples travaux d’assainissement allaient donner le départ de grandes fouilles auxquelles Jean – Pierre Caser dans le cadre des activités du C A M L aidé par de nombreux bénévoles ont ainsi donné aux Caunois une réelle image de leur patrimoine

 Ceci se passait lors de la mandature du maire Gaston Cazanave.

 Les fouilles ont été couvertes par la commission des Monuments Historiques afin de préserver , de sauvegarder un patrimoine qui au fil des recherches est devenu énorme. En effet elles ont mis à jour un édifice comparable à St Guilhem le Désert dans l’Hérault

 Toutes ces fouilles ont confirmées ce que laisser présager des écrits a savoir : l’existence d’un monument religieux du VIIIème siècle qui est visible sous les murs de l’église abbatiale actuelle.

 Au cours de ces travaux de fouilles à deux mètres de profondeur les archéologues ont trouvé le départ d’un transept sud avec des fondations identiques à celles du chœur d’un édifice antique.

 Depuis 1986 cette confirmation de l’existence du même et unique bâtiment du VIII eme siècle a conforté les archéologues et les amateurs de monuments anciens

 Un arc triomphal sépare le chœur de la nef et le départ d’angle du transept sud

Après la découverte fortuite des reliques des ST Martyrs il fut décidé de se servir du chœur de l’ancienne église, celle d’Anianus fondateurde l’abbaye bénédictine, pour y établir un « martyrium ».

 Plusieurs vestiges laissent penser qu’à plusieurs reprises des constructions ont été construites sur ces lieux

 Au vu de l’importance des fouilles Caunes a du être un très grand centre religieux avant le XVIII eme siècle , siècle ou les Mauristes ont régenté , construit le cloître qui porte leur nom

 Pour donner à ce site exceptionnel l’apparence qu’il a actuellement ,il a fallu procéder à la démolition de la maison insérée du docteur Subreville, ce qui a provoqué pour les habitants une véritable révélation avec la mise au jour du chevet fleuron de l’art roman.

 Au fil des ans des modifications ont mis en relief la beauté de la construction y compris par l’éclairage nocturne qui a couronné l’ensemble du site abbatiale dans les années 1996.

 Pour apporter une note culturelle un son et lumière a durant une saison permis de découvrir l’histoire de l’abbaye de Caunes dont l’influence allait jusqu’à Barcelone.

 Depuis l’amphithéâtre ou les auditeurs prennent place pour les concerts des « Vendredis de Caunes « ou pour le théâtre avec les enfants organisé par l’Atelier de la Fabrique, les récitals et pièces de théâtre des vendredis d’Août gérés par l’Amicale Laïque ont confirmé le bien fondé des ces fouilles qui ont fourni aux villages l’arrivée de nouvelles populations qui aujourd’hui profitent de cette renommée avec la venue de nombreux touristes

 Le patrimoine est une des richesses de Caunes tout comme la viticulture l’un ne va pas sans l’autre.

11:05 Publié dans patrimoine | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

11.07.2010

Le marbre incarnat de Caunes pour la première fois à la cité de Carcassonne

P1020822 eric corvez cité bonne photo blog.JPGLe marbre de Caunes est un des invités des animations de la cité de Carcassonne.

Depuis des années la rencontre entre le marbre de Caunes et la Cité était dans tous les esprits, souhait qui vient d’être mis en place avec le concours de l’association Marbres en Minervois et des sculpteurs caunois comme Thierry Auneau, Jean–Michel Lafitte, Guy Perrin, Eric Corvez, Mano de Deker, Marcel Perrin, Gilles Vitaloni, Henri Stein etc, tous sont membres de l’association.

P1020840 perrin et sa femme au bain cite.JPGIls ont pris leurs burins pour faire la démonstration de leurs talents mais aussi faire découvrir aux nombreux touristes la richesse géologique de la Montagne Noire.

P1020831 khalid , auneau , martinez cité.JPGLa ville fortifiée a été inscrite sur la liste du patrimoine mondial au titre de la convention internationale pour la protection du patrimoine culturel et naturel.

C’est dans cet esprit que l’association Marbres en Minervois, a sollicité les autorités respectueuses du patrimoine pour proposer une exposition active et vivante de l’art de sculpter devant le public avec le marbre incarnat, qui a et fait les beaux jours de Versailles, du Grand et Petit Trianon, des églises des abbayes, des palais royaux etc...

P1020837 khalid martinez , auneau photo blog bonne photo.JPGDurant quelques jours les sculpteurs qui « tapent du cailloux » seront là pour expliquer, commenter, attirer l’attention des visiteurs pour une découverte P1020828 public plus sculpteurs et bureau bonne photo.JPGtouristique de l’ensemble des richesses patrimoniales, géologiques, historiques de Caunes-Minervois fief du marbre incarnat, griotte, turquin, sites qui se visitent sous la houlette de l’exploitant, et faire corps avec la première richesse de l’Aude La P1020824les sculpteurs a la cité plus le bureau de marbre en minervois.JPGCité de Carcassonne.

14:38 Publié dans patrimoine | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |