18.03.2011

Germain Sicard un illustre Caunois

P1040498 germain sicard.JPGGermain Sicard , dès son plus jeune âge , a montré qu' il avait hérité des goûts et des tendances de son père pour les fossiles et les minéraux.

Fils d' ESprit Claire Germain Sicard , chef de bataillon au 16 eme de  ligne, Chevalier de la Légion d'Honneur et d' Albina Orieul de la Porte , d' une famille noble de la Bretagne.

Germain Sicard est né en 1851, le 5 janvier à La Flèche (Sarthe).

Il a fait ses études secondaires au séminaire de Carcassonne. Puis, il s' est engagé dans l' ancien régiment de son père ,alors en garnison à Tulle, la guerre de 1870 pointait son nez.

Germain Sicard a reçu la médaille commémorative de cette guerre.

Son destin va se réveiller avec l' arrivée à Caunes de la Socièté d' histoire naturelle de Toulouse.

Pour cette excursion en terre caunoise , le responsable était M. Cartailhac.

Très vite, cet érudit se rend compte des aptotudes de Germain , qui, grâce à son père, possédait déjàune grande connaissance .

C' est ainsi que Germain Sicard est devenu un collaborateur assidu de Cartailhac pour les fouilles de Caunes, Sallèles, Bize, pour les grottes de Buffens , de Marmoriès,  et , dans l'exploitation des dolmens de la Montagne Noire.

Les recherches du commandant Sicard et de Germain ont permis de constituer , au château de Rivière, un petit musée qui, hélas, a disparu lors d' un incendie. Les collections de géologie et de préhistoire ont péri dans les flammes.

La vie de Germain Sicard a été émaillée par plusieurs présidences de nombreuses sociétés et il a été maintes fois médaillé et plusieurs citations figurent à son parcours de scientifique.

Germain Sicard fut officier de l'Instruction Publique , membre d' Honneur de la société scientifique de l' Aude,  membre correspondant de la commission des Monuments Historiques, président de la Société  en 1893, 1900, 1927.

Avec Joachim Estrade , qui apporta l' électricité au village, Germain Sicard est l' un des hommes qui ont apporté une grande modernité au terroir de Caunes .

07:27 Publié dans portrait | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

01.03.2011

Une brodeuse de mots a la bibliothèque de Minerve

P1000269[1]christiane Lehmann.JPGLa conteuse Christiane Lehmann , a déjà derrière elle un long parcours de brodeuse de mots.

Christiane est native de Soultz -sous -Forêts , en Alsace du . Elle est  une passionnée de littérature qu'elle soit orale ou écrite . La théologie , les danses , le chant font partie de sa panoplie au même titre que les contes.

"J'ai été nourrie au lait des contes , alors maintenant je peux les transmettre " précise - t-elle.

Depuis sa retraite , Christiane a suivi plusieurs formations. Ses interventions vont des maisons de retraite en passant par les 'séjours longs" hospitaliers , par les écoles , les bibliothèques. De plus , elle navigue , au niveau linguistique , entre trois langues : Français , Allemand et Alsacien.

Selon Christiane , " une mise en scène est une manière directe de communication avec les auditeurs , mise en scène qui peut-être sensorielle , de bruitage , de senteurs et de parfums. Des chants en alternance pour inciter à la participation du public".

Christiane Lehmann est mariée à Richard qui est son technicien son et éclairagiste .

A la bibliothèque de Minerve jeudi 03 mars à 15h Christiane va proposer "une alternance de moments d'écoute et de participation vocale gestuelle et un répertoire d'histoires très rythmées destinées aux plus jeunes , tout en y intégrant des anecdotes et des lieux connus des habitants de Minerve".

13:11 Publié dans portrait | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

25.01.2011

Cinéma et rugby les passions d'Henri

A Los Ainats, un nonagénaire "se fait la belle" avec ses amis, Jean -Yves Dulac, responsable technique de la maison de retraite, et Vincent Campos, le chauffeur occasionnel volontaire pour conduire Henri Bonet vers les salles obscures où, sur grand écran, le rugby joue les premiers rôles dans le film intitulé "Le fils à Jo".

P1040311henri bonet et yves dulac los ainats 2eme sortie cinéma.JPGC'était à l'occasion de la seconde sortie nocturne d'Hhenri. Le rugby, que de souvenirs pour ce sportif plusieurs fois médaillés. Il a joué dans l'équipe de Rieux qui est "montée" jusqu'au championnat du Languedoc, puis il a rejoint les copains de Laure.

Dans sa chambre, les photos de cette époque sportive, ainsi que la banderolle d'USAP "union sportive arlequin Perpignan" figure en bonne place.

Le film "Le fils à Jo" a pour toile de fond, comme le relate Henri, l'amour d'un ancien joueur de rugby qui voudrait  faire partager ses émois pour ce sport viril à son fils d'ou le titre. Henri et ses amis, quant à eux, ont partagé, en plus d'un moment d'amitié, leur passion pour ce sport bien de chez nous.

Bon pied, bon oeil, il est courant de voir Henri, dès les premiers beaux jours, prendre sa place sur l'aire la plus ensoleillée. Henri aime la chaleur de cet astre. Son bronzage ainsi obtenu fait des envieux et des envieuses.

A Los Ainats, Henri est un boute-en-train , toujours partant pour les différentes activités et rencontres avec la génération montante.

L'escapade du lundi 18 janvier lui a fait oublier combien le temps passe vite, alors pour redonner du "peps"Henri a demandé "A quand la prochaine sortie entre amis? " Gageons qu'elle ne tardera pas!

08:23 Publié dans portrait | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

18.11.2010

Felix Blanc un volontaire très récompensé

PTDC0042[1]remise médaille de la ville molia blanc 11 novembre.JPGLa cérémonie de l’Armistice 14-18 de ce 11 novembre 2010 revêtait un caractère particulier. En effet après les dépôts des deux gerbes, une allocution supplémentaire était prononcée par le président des Anciens Combattants et du Souvenir Français Aimé Bénazeth. Discours qui s’adressait à Félix Blanc au cours duquel le public a pu découvrir un passé de « combattant volontaire » très récompensé.

Félix Blanc a créé l’association des Anciens Combattants dont il a été le premier président. Après avoir servi durant des décennies cette fonction de président il reste actuellement le président d’honneur à vie.

Le parcours militaire de Félix Blanc est impressionnant : il a participé volontairement et activement à la guerre de 39-45, qui lui ont valu plusieurs décorations et citations qu’il a obtenues : chevalier de la Légion d’Honneur, Croix de Guerre 1939-1945 , Médaille des évadés, Médaille des internés Résistant, Croix du Combattant Volontaire de la Résistance, Croix du Combattant, médaille de la France libérée, Médaille Commémorative 1939-1945, Insignes des Blessés, médaille commémorative « Campagne d’Italie », médaille de la Jeunesse et des Sports, médaille de l’ONNAC.

Pour témoigner, si besoin était, de son engagement pour la patrie voici le libellé pour l’obtention de la Médaille des évadés.

Cette distinction est conférée avec citation à l’ordre du Régiment, entraînant le droit au port de la Croix de Guerre 39-45 avec « étoile de Bronze » pour le motif suivant : âgé de 20 ans au moment de l’invasion allemande, résolu à poursuivre la lutte contre l’envahisseur, parvient à s’évader de France par l’Espagne le 14 juillet 1943 et, après un pénible internement dans les geôles espagnoles, rejoint l’armée de la libération en Afrique du Nord. Blessé en service commandé a, cependant, demandé à servir en Unité Spéciale de Commandos. A montré en ces diverses circonstances un tel exemple de courage et de volonté tenace ».

Le président Aimé Bénazeth a déclaré « pour tous les services rendus à la patrie et à ton village d’adoption nous t’en serons toujours gré ». Puis ce fut la remise de la médaille de la cité de Caunes par le maire Jacques Molina.

Félix Blanc aujourd’hui âgé de 91 ans très ému a remercié les édiles et la population présente à ce double rappel des deux guerres mondiales.

08:02 Publié dans portrait | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

08.11.2010

Une pépinièriste venue du pays de Shakepeare

P1030878 gill Pound La petite pépinière.JPGA la sortie de Caunes en direction de Lespinassière une pancarte attire le regard , celle de Gill Pound ,ou est mentionnée « La petite Pépinière ».

 Gill Pound a été durant 22 ans un professeur d’Education permanente pour adultes à «Warwickshire College » . Le rêve de cette jeune anglaise depuis sa plus tendre enfance était de « cultiver » les plantes. Caunes fortuitement lui a permis de concrétiser sa passion

P1030883gille devant les saugesd.JPG C’est donc en 1995 que Gill est devenue propriétaire d’un domaine d’un hectare en bordure de l’Argent –Double . Après quatre années de réhabilitation, Gill a posé ses pénates à la « Petite Pépinière ». La voici maintenant 11 ans créant sa propre entreprise de plantes vivaces adaptées au terrain du sud et des saisons.

 Gill , consciente de ne pas pouvoir concurrencer les grosses exploitations s’est tournée vers une spécialisation celles des plantes rares. Parmi ces végétaux beaucoup viennent de Californie , et trouvant le climat chaud , l’eau à profusion toutes ses plantations florales ou d’arbustes ont trouvé « leur sol » et prolifèrent.

 Un jardin quasi paradisiaque qui est aménagé de manière à séduire l’œil , l’odorat , c’est un parc ou la vie s’est installée pour le bonheur des passionnés de fleurs bleues , roses , violettes , panachées , jaunes bref c’est un arc en ciel de tons étonnants ;

 Les Sauges , les Agaves , qui résistent à l’hiver , les buissons couronnés de blanc, de rose , de pastel , occupent un espace qui vous pousse à aller plus loin dans ce parcours végétal

 Des graminées petites , rases , ou grandes ont pris P1030889 gill devant le poivrierr du vietnam.JPGplace dans un cercle caillouteux , a quelque pas des plantes grasses qui ont pris racines dans cette terre du Minervois ; Un verger ou l’abricotier , le poivrier natif du Vietnam donne un fruit rouge vif et avec la saison automnale pare ses feuilles d’un jaune éclatant

 C’est un parc qui inspire la méditation, le repos , la détente c’est toute une harmonie dédiée à la beauté florale . La « Petite Pépinière » est à visiter comme un jardin ou la douceur de vivre vous envahit c’est une constante découverte de plants exceptionnels de part leur rareté et leur couleur

 Pour permettre cette rencontre magique entre l’homme et une nature simplement apprivoisée et non domestiquée Gill propose des visites libres durant les heures d’ouverture , ou sur rendez-vous ou encore pour des jardiniers amateurs de raretés qui désirent rendre encore plus attrayant leur jardin ou jardinet. A Caunes c’est un peu de la poésie de Shakespeare qui est mis en terre et qui vous parle grâce au talent de Gill Pound .

 Contact : 04 68 78 43 81. ou 06 85 96 65 72

07:24 Publié dans portrait | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

18.10.2010

Hall Menager baisse le rideau pour cause de retraite

P1030695 claudine Arrouy souriant.JPGPour la boutique Hall Ménager l’heure de la retraite a sonné., Claudine Arrouy baisse définitivement le rideau

C’est juste après la Seconde Guerre mondiale que sous l’impulsion de Mimi et Roger Sémat que Hall Ménager a pris naissance. L’ idée géniale de ce couple conscient de tous les manques créa Hall Ménager en 1946 pour répondre aux besoins des Caunois cette boutique très moderne pour cette époque fit le bonheur des familles qui trouvaient en ces lieux la vaisselle, les casseroles, les ménagères, la décoration de la maison, les produits d’entretien pour le sol et les meubles, bref toute la panoplie de la parfaite ménagère.

C’est en 1984 que Claudine, leur fille, prit la relève. Claudine avec précision a su apporter au magasin la touche « actuelle » souhaitée par la clientèle. Un espace cadeau où stylos, montres, bijoux se taillaient la part du lion, le coin soins féminins avec le maquillage, les parfums. Pour les vacanciers les présentoirs des cartes où s’étalaient les sites classés du village, les paysages de Caunes et bien sûr des cartes d’anniversaire, de bonne fête, de Noël et des vœux ; Claudine a mis aussi un point fort dans sa vision de Hall Ménager, avec les différentes revues de détente ou pour les amateurs de mots croisés, les journaux dont ceux de la presse écrite  et durant la saison estivale ceux des pays européens pour répondre aux demandes des touristes.

Dans ce commerce la famille Sémat et Claudine ont été les témoins de l’évolution du village, de son développement, de l’arrivée d’une population espagnole, italienne, puis plus récemment de la Belle Albion.

Pour Claudine le fait de conseiller, de réconforter a toujours fait parti de sa vision du commerçant , toujours bien sûr avec discrétion. Selon Claudine « être commerçant dans un village c’est être à l’écoute des gens, en quelque sorte partager des moments de confidences et d’intimité ». Pour Claudine le secret de la confidence est à l’image du confessionnal.

Pour cette commerçante l’échange amical a été réciproque tout particulièrement dans les instants pénibles de sa vie. Claudine, femme pudique et réservée, a su trouver les cœurs des Caunois mais aussi des nouveaux habitants qui sont venus les bras chargés de cadeaux pour lui souhaiter une bonne retraite.

Claudine a des projets, sa retraite sera vouée à ses deux petits-enfants Thomas 3 ans et demi, à Clémence 18 mois enfants de sa fille Claire.

De plus par manque de temps Claudine n’a pu satisfaire sa curiosité d’apprendre sur l’histoire, la musique Claudine veut découvrir la culture qu’elle soit littéraire ou musicale. C’est donc une mamie dynamique qui va se lancer dans sa nouvelle destination celle où le temps est un avantage pour se consacrer à ce que ceux l’on aime et à ce que l’on aime ’Bonne et active retraite à Claudine Arrouy qui fut et reste l’amie de tous les Caunois.

08:43 Publié dans portrait | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

18.09.2010

Pour Marine et Yohan le bonheur n'est pas dans le pré mais dans leur domaine de Bel Soleil à Félines Minervois

P1030634marine et yoahn dans leur vignoble.JPGDepuis le mois d’avril 2010 un chantier s’est ouvert au domaine de Bel Soleil. Un jeune couple vient de s’installer pour redonner au vignoble de cette partie de Félines un regain de vie.

 Pour Marine Cazenave et Yohan Fallourd arrivés tout droit de La Rochelle , plus exactement de l’ile de Ré , la découverte de ce coin dominé par les vestiges du château de Ventajou , ressemble à un petit paradis

 En quelques mois ils ont réalisé un changement radical de la maison et des dépendances en chambre d’hôte , avec une terrasse d’où par temps clair comme l’affirme Yoahn « on voit la mer » !

P1030632marine et johan chambre d'hôte bonne photo blog.JPGPour cette installation dans le Minervois en période de crise viticole il ne faut pas avoir « froid aux yeux » , du courage et mouiller la chemise

En dépit des travaux Marine veut continuer ses études de Tourisme , un BTS , plus une formation prévue pour cet hiver un BPREA ,( brevet professionnel d’exploitation agricole) à Carcassonne .

 Pour Yohan qui durant plusieurs années a été derrière »le piano « en cuisine , puis a voulu par passion du ski devenir moniteur à Courchevel , pour maintenant faire une formation « sur le tas » avec un vigneron félinois propriétaire du domaine Borie de Maurel

 En cette saison  les vendanges font l’objet de toutes leurs pensées ,elles sont les premières en tant que viticulteurs , alors on surveille le raisin ,sa maturité , son degré et la météo.

 Les 6,5 hectares de vignes ou Carignan , Grenache , Cinsault et Syrah sont adossés à la Montagne Noire attendent les vendangeurs

 Un cru est déjà né l’an passé nommé » Vin de précision » appellation donnée par le papa de Marine , Philippe Cazenave

P1030629.JPG Pourquoi ce nom de Vin de Précision ? il suffit de lire l’étiquette « le dimanche , jour particulier on servait à table pour l’artilleur chef , à la suite d’un tir de canon au but ,un bon vin , d’où le nom de Vin de Précision »

Dans ce cru ou l’on retrouve les quatre cépages qui ont mûri sur les côteaux de Bel Soleil ; La carrière maritime du papa de Marine imprègne ses lieux , les noms des chambres d’hôtes sont : Vénus , Saturne et Jupiter . Pour souligner cette passion des étoiles , le couple pense mettre en place une table d’orientation pour découvrir la voûte céleste constellée d’ étoiles

 Mais la préoccupation est toujours la vendange pour obtenir un Minervois haut de gamme

 Le rêve deviendra réalité vu l’enthousiasme de ces deux jeunes viticulteurs que rien ne semble arrêter , la vigne une fois de plus démontre qu’elle ne veut pas quitter cette terre du Minervois

P1030634marine et yoahn dans leur vignoble.JPG Contact pour Marine et Yohan au 06 70 38 10 47 ou Domaine de Ventajou SCEA cazenave ventajou « domainedeventajou@gmail.com »

08:58 Publié dans portrait | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |