15.03.2015

Un weekk -end consacré aux Poilus Caunois" de 14-18

DSCN0255.JPG

L’Association «Les Anciens Combattants « présidée par M.Curbelet «  a su mettre la mémoire des villageois en émoi. Pour le samedi 7 mars, l’abbaye de Caunes devenait le cadre d’une exposition exceptionnelle , entre carte postales , témoignages , lettres , et même un casque prussien  faisaient l’objet de nombreuses questions. Caunes a une particularité : « celle d’avoir trois sites ou il est question de ses enfants morts pour la patrie. Au cimetière sur un crucifix des plaques en marbre relatent les noms des « Caunois » morts aux combats. Dans l’Eglise  abbatial, sur des plaques de marbre rouges là aussi les noms des Caunois figurent avec une singularité étonnante le premier de la liste est cité avec son grade

DSCN0260.JPG

. Puis place du « Souvenir Français » un monument voulu , commandé par les « Caunois » la commande de cet édifice a été faite à l’architecte Belin. Pou régler la facture , une souscription a été faite : chaque Caunois a donné  selon ses possibilité » Ce monument est depuis le témoin de chaque manifestation liée aux souvenir des guerres , première guerre mondiale, deuxième guerre mondiale , Indochine.

DSCN0261.JPG

Au cours de son exposé François Icher a bien souligné la volonté des villageois qui voulaient marquer ainsi le traumatisme de la « grande guerre »Le dimanche 8 mars , « Journée de la Femme » , le maire Denis  Adivèze a souligné « les femmes au cours de ce premier conflit mondial , ont assuré à l’arrière , elles ont œuvré à l’économie du pays , les infirmières qui ont soigné , assisté dans leur denier moment des soldats  qui pour certains appelaient leur mère.

DSCN0269.JPG

Le terme de « poilus » a été donné  par Napoléon  , terme qui voulait dire «  l’homme guerrier » Puis ce fut le député Jean Claude Perez de mettre en valeur les termes de Lionel Jospin :  «  en 1982 il serait bien d’honorer ceux morts pour l’exemple »» .

DSCN0274.JPG

Le mot « souvenir » pour les Anciens Combattants est une évidence , pour mettre le « côté » émotionnel Virginie Pointes a lu une lettre d’un « Poilu », suivi de l’énoncé des noms des 85 « Morts pour la France ».

DSCN0293.JPG

Le dépôt des deux gerbes fut suivi par le chant des écoliers sous la houlette de leur instituteur M.Bonnal ils ont entonné « Le Chant du départ » et « La Marseillaise ».L ‘avant  veille l’inauguration la mise en place d’un éclairage au couleur du drapeau «  Bleu , Blanc, Rouge » illumine  ce magnifique témoins du souvenir et du respect que lui porte les villageois.

DSCN0315.JPG

L’Association «Les Anciens Combattants « présidée par M.Curbelet «  a su mettre la mémoire des villageois en émoi. Pour le samedi 7 mars, l’abbaye de Caunes devenait le cadre d’une exposition exceptionnelle , entre carte postales , témoignages , lettres , et même un casque prussien  faisaient l’objet de nombreuses questions. Caunes a une particularité : « celle d’avoir trois sites ou il est question de ses enfants morts pour la patrie. Au cimetière sur un crucifix des plaques en marbre relatent les noms des « Caunois » morts aux combats. Dans l’Eglise  abbatial, sur des plaques de marbre rouges là aussi les noms des Caunois figurent avec une singularité étonnante le premier de la liste est cité avec son grade.

Puis place du « Souvenir Français » un monument voulu , commandé par les « Caunois » la commande de cet édifice a été faite à l’architecte Belin. Pour régler la facture , une souscription a été faite : chaque Caunois a donné  selon ses possibilité » Ce monument est depuis le témoin de chaque manifestation liée aux souvenir des guerres , première guerre mondiale, deuxième guerre mondiale , Indochine. Au cours de son exposé François Icher a bien souligné la volonté des villageois qui voulaient marquer ainsi le traumatisme de la « grande guerre »Le dimanche 8 mars , « Journée de la Femme »

,

DSCN0303.JPG

le maire Denis  Adivèze a souligné « les femmes au cours de ce premier conflit mondial , ont assuré à l’arrière , elles ont œuvré à l’économie du pays , les infirmières qui ont soigné , assisté dans leur denier moment des soldats  qui pour certains appelaient leur mère. Le termes de « poilus » a été donné  par Napoléon  , terme qui voulait dire «  l’homme guerrier »

DSCN0317.JPG

Puis ce fut le député Jean Claude Perez de mettre en valeur les termes de Lionel Jospin :  «  en 1982 il serait bien d’honorer ceux morts pour l’exemple »» .Le mot « souvenir » pour les Anciens Combattants est une évidence , pour mettre le « côté » émotionnel Virginie Pointes a lu une lettre d’un « Poilu », suivi de l’énoncé des noms des 85 « Morts pour la France ».

DSCN0324.JPG

Le dépôt des deux gerbes fut suivi par le chant des écoliers sous la houlette de leur instituteur M.Bonnal ils ont entonné « Le Chant du départ » et « La Marseillaise ».L ‘avant  veille l’inauguration la mise en place d’un éclairage au couleur du drapeau «  Bleu , Blanc, Rouge » illumine  ce magnifique témoins du souvenir  témoins du souvenir et du respect que lui porte les villageois. 

Les commentaires sont fermés.