12.02.2015

Sainte Barbe dignement fêtée par les pompiers caunois

Sainte Barbe pompiers.jpg

 

C’est en présence de nombreuses autorités Audoises que les sapeurs-pompiers de Caunes Minervois célébraient la traditionnelle Sainte Barbe ce samedi 24 janvier au centre de secours de la commune. La cérémonie était ponctuée par la remise de galons au grade supérieur ainsi que des décorations pour plusieurs soldats du feu volontaires

 Une dépose de gerbes sur le monument aux morts érigé devant la caserne était effectué pour honorer la mémoire des pompiers locaux qui nous ont quittés. L'activité du centre est intense avec de nombreuses interventions pour l’année 2014. En effet, les pompiers locaux sont intervenus sur dix accidents de la route, trente incendies, quarante opérations diverses et 130 secours à la personne.

Alain Giniès, conseiller général du canton de Peyriac Minervois; et Denis Adivèze, maire de Caunes Minervois tenaient à remercier Daniel Rigon, chef de centre local et Thierry Bonafous, Président de l’amicale des sapeurs-pompiers de Caunes Minervois, ainsi que les 32 sapeurs-pompiers locaux, les sapeurs pompiers retraités, pour leur implication au service des population de notre territoire.

Des remerciements étaient également adressés aux familles, parents et enfants des soldats du feu qui œuvrent au quotidien pour les autres. Au cours de cette soirée, se tenait également la remise des diplômes obtenus lors de formations diverses. Les représentants des pompiers, de l’union départementale des sapeurs-pompiers de l’Aude et des anciens sapeurs-pompiers de l’Aude tenaient à rendre hommage aux forces de gendarmerie présentes lors de cette cérémonie.

Un vin d’honneur était partagé en présence de nombreux élus locaux, de présidents d’associations, de familles de sapeurs-pompiers et d’habitants de la commune. Cette rencontre permettait à tous les acteurs de cette belle cérémonie d’échanger en toute amitié. Le repas se déroulait au foyer municipal FRançois Mitterrand et clôturait cette belle Sainte Barbe caunoise.

 

 

Les commentaires sont fermés.