05.01.2015

Jean -Louis Silvestre "un coureur pour l'humanitaire"

001.JPG


 Le livre « O Dunes , Dunes » est un condensé de cet homme natif de Caunes qui a décidé d'aider les populations les plus nécessiteuses. Pour lui le moyen du sport  , surtout de la course à pied  a été sa solution. Bien lui en n'a pris, le récit de ce combat contre la pauvreté , le manque de soin , d'eau , de communication , d'instruction  lui ont donné « la fougue » pour tenter , de solliciter auprès des organismes mondiaux , comme l'O N U;

002.JPG

Après vingt cinq ans de travail à l'ONU à Genève , il a pris sa retraite à Narbonne.Plusieurs lettres de remerciements émaillent ce  livre , mais aussi  l'amour de son village natal ou le marbre de Caunes  par le biais de l'association « Les Amis de Bamba » qui à l'occasion du x eme anniversaire  de sa création le 15 février 1989 a scellé cet événement  une plaque de marbre de Caunes  gracieusement offerte par la commune de Caunes  marque l'attache  et le soutien au travail de ce Caunois .

003.JPG

Tout au long de son vécu , Jean -Louis Silvestre a établi des liens de solidarité  fraternelle   y compris par -dessus la Méditerranée afin d'unir l'Afrique  dans un effort permanent  pour la lutte contre la misère et l'avancée du désert.Au cours de la lecture de cette course pour la survie des peuples menacés , Jean -Louis a  même été reçu par le président du Conseil Général André Viola qui a déclaré « C'est en agissant  à la hauteur  des collectivités que les actions  concrètes  pourront réussir ».Ceci s'adressait pour le Mali. Ce plaidoyer sera certainement entendu par tous ceux qui ont des responsabilités d' États.

La lecture de « O Dunes, Dunes » ne devrait laisser personne indifférent, c'est un moyen  pour Jean -Louis Silvestre de continue son œuvre humanitaire non plus par la course mais par l'écriture

Les commentaires sont fermés.