13.12.2014

La laïcité narrée par Laurent Adam et Jacques Leroux

 

003.JPG


La municipalité de Caunes avait invité deux conférenciers complémentaires pour le thème suivant : La Laïcité  au cours des ans., voir des siècles. Les premiers balbutiements  de la laïcité remonte  a la Révolution Française qui a vu l'abolition de l'ancien régime, des privilèges ecclésiastiques , la liberté de conscience et l’égalité des droits qui  ont été écrits dans la déclaration des Droits de l'Homme. Tout au long de l'histoire la laïcité a évolué  touchant de nouvelles règles pour la famille  et pour l'individu.

La constitution Française  créée de la laïcité pour  la fondation d'un pacte républicain. La déclaration des Droits de l'Homme en 1790 a lancé le processus  du changement de société. L'instruction devenait alors un « outils pour tous »Filles et garçons ont donc malgré les vicissitudes des différentes époques vont connaître l'éveil de la connaissance , c'est à dire :lire , compter. L'école publique  a servi de fer de lance pour l'instruction  en masse des hommes et des femmes .

L'école pour tous a donné à  des médecins , des savants , et surtout des instituteurs  nommés aujourd’hui des professeurs d' Ecole.  La laïcité  évoque l'Ecole  dans toute sa structure, pourtant les enjeux de l'école d'aujourd'hui  ne sont guère différents de ceux d'hier: instruire , former l'esprit civique, combattre les inégalités sociales , culturelles, rendre un futur citoyen autonome et critique. Ce qui a changé , ce ne sont pas les enjeux, c'est le terreau  dans lequel ces enjeux doivent  prendre force et vigueur. Selon Jacques Leroux  , voici la précaution à prendre«  sous couvert d'efficacité de fabriquer des enjeu génétiquement modifiés pour les plier à notre nouvel environnement ».

004.JPG

Il ajoute : à mon sens , il est  fondamental que la laïcité soit le garde  fou permanent  des orientations  nouvelles. Une laïcité toute nue , sans artifices ni adjectifs corrupteurs. Une laïcité  que nous devons répandre et défendre car demain, c'est elle qui défendra les femmes et les hommes qui usent  aujourd'hui les bancs de l'Ecole. Le débat qui a suivi a été  un instant de véritable « laïcité » comme le voulaient les deux conférenciers.

Les commentaires sont fermés.