16.03.2014

Les pénitents bleus au 17 eme siècle

 

001.JPG


La commune  un possède un patrimoine historique passionnant , en dehors de son abbaye , la rue st Jérôme livre aux visiteurs les vestiges de la Chapelle des pénitents bleus. De cet édifice il ne reste que des murs chancelant  qui conservent la foi de ces pénitents. Au-dessus de la voûte du portail  principal une pierre rectangulaire est inscrit:«  Bene fundata est domus  domini supra firman petram » ce qui signifie «  La maison du Seigneur est fondée sur une pierre solide ».

La dénomination du terme « pénitent » était donné  aux membres de certaines confréries laïques se livrant à  des exercices particuliers , des pénitences , de piété .  . A cette époque les confréries adoptèrent la coutume de se couvrir la tête et les épaules avec une cagoule dotée de deux ouvertures pour les yeux, leur anonymat était complet et correspondait a un signe d' humilité

C'est en 1792 qu'une loi prononça la dissolution de la confrérie le mobilier  dont le maître autel  et la chaire furent donnés à la paroisse voisine du village de Trausse-Minervois.

002.JPG

Depuis ces lieux se sont vendus et devenus des remises , seule la sacristie a fait « peau neuve » en devenant une maison de vacances.
 

Les commentaires sont fermés.