30.12.2013

Noël d' Antan à Caunes

noel_02_1024_jpg.jpg

 
A Caunes il fut un temps ou le Père Noël n'existait pas .Toutefois ce jour événementiel était un moment de grande convivialité , toutes les cérémonies dont la messe était le moment sacré mais qui  donnait l'espoir à la fin de l'office d'un repas succulent.

Pour ce repas il était de coutume de sacrifier un agneau ou un chevreau qui était un moment de se régaler entre les familles. C'est à partir du XXème siècle qu'est advenu la tradition des cadeaux. En ce début du siècle les Caunois n'étaient guère riches , seules quelques familles pouvaient prétendre à l'accès aux beaux jouets pour leurs enfants, mais pour les humbles  cela était très difficile

Mais quel parent n'a pas mis de  "côté"  une pièce ou quelques sous pour marquer cette nouvelle tradition . C'était une orange , fruit exotique, une balle, même si modeste soit il ce cadeau déposé avec amour auprès de la cheminée comblé les heureux bénéficiaires

L'imagination des enfants est féconde avec une planche reliée à une ficelle que l'on traîne devient l'image d'une voiture , d' un traîneau et....bien plus encore !

La tradition voulait que toute la famille assiste à la messe de minuit, tous étaient munis de lanternes et de bougies pour se rendre au lieu de culte. Mais il existait aussi une tradition de partage : un groupe de jeunes du village se rendaient dans les fermes avoisinantes pour  "récolter " des denrées fort appréciées  des œufs, des saucisses, saucissons, boudins  et du bon vin.Cette générosité remerçiait les bonnes visites faites au cours de l'année pour les personnes âgées qui  grâce  à cela retrouvait un peu de leur jeunesse

La bûche Noël à cette époque ne se mangeait pas , c'était une enorme bûche de bois qui tenait la chaleur durant l'absence des habitants partis à la messe.

Bien des choses ont changé, est ce  une bonne chose? La question est posée!

Les commentaires sont fermés.