25.05.2013

Les Groles Trotteurs leur parcours

la livivinière groles trotteurs (2).jpg


Le Club des Groles - Trotteurs a vu le jour en 2003 avec une parution  au journal officiel en octobre  de cette même année.Les protagonistes de cette époque étaient : Gilles Adivèze, Ludovic Barlaud, Philippe Belhache, Max Espugna, C. Revel, Jean - Louis Santoul, et Jacques Francisco, qui fut le premier président de ce nouveau club sportif.e «  Premier Trail de l' Argent - Double » en 2010 sous la présidence de Marc Moreau, qui alliait le sport et la découverte du patrimoine de Caunes. Depuis le Club a évolué pourtant n rappel des débuts mérite d' être «  conté ».

Il y 10 ans, Ludovic Barlaud ,au travers des résultats du week - end du 26 avril  2013 va commenter les début du club.
Il y a 10 ans, 3 ou 4 coureurs s’alignaient sur un 10 kms du côté de Narbonne. ces 4 coureurs que l’on disait courageux de se lancer un défi de la sorte se retrouvent 10 ans plus tard, emprunt d’une fierté peu commune quand sur la case de la fiche d’inscription demandant le nom du club, ils inscrivent en lettres capitales LES GROLES TROTTEURS. l’appartenance à un club doit amener de la fierté et l’on se doit de s’enorgueillir  des couleurs que l’on porte.
 
Mais tout cela n’est rien si cela n’est pas traduit par des faits. c’est pourquoi il est important de penser à l’avenir et forcé de constater qu’avec Sébastien Boix et Benoît del Basso, les Groles malgré un printemps rigoureux font déjà germer des graines de champions.
Champions qui ont eu le droit de goûter à l’honneur de monter sur un podium dans la catégorie junior au 11 kms de Valmy (66).

 Côté féminin: que serait ce club sans sportives, elles étaient deux a être présentes sur ce même parcours de Valmy où Stephanie Barlaud accédait à la deuxième marche du podium et la courageuse Nelly bosc  qui manquait de peu de l’imiter.
Les femmes du club sans qui nous ne serions rien et qui par leur implication et leur joie de vivre veillent au bon fonctionnement de notre association.
Dans le club il y a aussi les vieux grognards, les baroudeurs: Ludovic barlaud , Bernard del Basso étaient à l’arrivée du trail de la Massane (66), Philippe Pérez avait quand à lui préféré le marathon d’Albi plus plat que le trail mais aussi plus long (42kms) ett surtout il y a des champions

 Des champions, des vrais, des champions qui malgré leurs performances hors du commun savent rester humbles et abordables.

 Frédéric Tallavignes 7ème du marathon d’Albi en 2h46 chrono qui le place d’office dans les meilleurs performances régionales sur la distance

 Sébastien kaci 6 h 20 et 20 ème sur l’Albératrail (66) courut dans la neige au passage des 5 cols successifs mais ni le parcours ni les conditions climatiques n’auront eu raison de lui. 

 Jean-Christophe Delquié 9 h 56 au 100 kms de Belveze (Dordogne) courut sous la pluie et dans un froid glacial, mais pour stopper un Grole il en faudrait bien plus.
Le Tarn, la Dordogne ou les PO, trail, marathon ou 100 kms, jeune coureur ou vieux routeur, homme ou femme, voici la vie d’un club résumé en un week-end et quelques lignes, .......................
 
 

 
 
 

 

 


 

Les commentaires sont fermés.