01.02.2013

Handball : de nets progrés enregistrés pour les moins de 12 ans mixtes

1 (2)hand senoir exellence.jpg


Le samedi 26 janvier, trois équipes du Minervois Handball Club étaient sur les parquets. Les seniors départementale Excellence remportent un succès sans jouer, Carcassonne ayant déclaré forfait dans l’après-midi. Les seniors Régionale se rendaient chez le co-leader Marguerittes.

 Avec un effectif clairsemé, les hommes du Président Denis Adivèze ont fait honneur au maillot du Minervois. Le manque de rotation en base arrière était préjudiciable pour le groupe Audois. Le gain de la partie ne faisait aucun doute, mais l’orgueil du Minervois était là durant les 60 minutes de jeu. Au final, défaite logique sans incidence au classement pour les coéquipiers de Willy Martel. Les moins de 12 ans mixtes recevaient à Villeneuve - Minervois, Carcassonne et Puichéric.

 Face aux voisins Puichéricois, les « rouge et bleu » se sont logiquement inclinés face à un effectif très mobile en défense et doté de puissants arrières. Partie jouée dans un très bon état d’esprit. Contre les représentants du chef-lieu, les protégés de Clémentine Postal, Mathilde Delquié et Nicolas Raynaud se sont très bien défendus. Le collectif Caunois se mettait peu à peu en route avec une assise défensive retrouvée et des tirs lointains de Jean-Gabriel Pinol pour un léger écart à la pause.

 L’entame du second acte était catastrophique puisque les seuls buts étaient inscrits par les visiteurs. Les représentants du Minervois ne trouvaient plus le chemin des filets et s’inclinent donc sur le score de 15 à 6 A noter les bonnes prestations des jeunes arbitres locaux, les prouesses de Freddie Hann dans ses cages.
Le Minervois Handball Club adresse tous les vœux de bonheur à la petite Cloé, qui est née ce week-end à la maternité. Il s’agit de la fille de Christophe Caverivière, joueur emblématique du Minervois HBC, et de Sandrine Belli, ancienne joueuse au club.

Toutes les félicitations aux heureux parents. Hugo et Vincent, les jeunes frères sont aux anges.

Les commentaires sont fermés.