13.01.2013

Soeur Marie nous a quittés

0909_J~2.JPG 
Sœur Marie de la congrégation st Joseph de Cluny est arrivée à Caunes - Minervois en 2002. Date à laquelle a sonné sa retraite , elle a choisi le  midi «  parce qu 'elle ne le connaissait pas  »! Durant 11 années  Sœur Marie va œuvrer dans le village estimée de toute la population, elle a géré : la catéchisme, les visites des malades, des personnes âgées, porté la communion à ceux qui le désiraient, accompagné de nombreux mourants, toujours prête quand il faut donner un conseil. Elle a su écouter d' une preille attentive et apporter une réponse en accord avec sa foi. Proche  de tous , elle a su les accompagner dans leurs vies et leurs difficultés qu'ils soient croyants ou non.Son carisme était tel que l' association Développement Culturel en Minervois a  fait appel à ses  talents. En 2009, toute la population Caunoise , de toute condition sociale, de toute confession  était réunie pour fêter son Jubilé d' Or.En 2010, ses ennuis de santé vont s' accentué et l' obligé à quitter cette vie donnée aux autres.C' est la communauté de Limoux qui va l' accueillir avec affection et dévouement, assistée par le personnel, qui avec délicatesse a su être attentif à son état.

  Sœur Marie Bengloan  est née le 13 décembre 1934 en Bretagne dans le Morbihan.Toute jeune elle entend l' appel du Seigneur, suscité sans doute par la vocation de ses deux oncles missionnaires , l'un en Haïti, l' autre au Pérou.Elle a prononcé ses vœux à Paris le 12 septembre 1959. Sa vie religeuse va débuté  durant 6 ans dans un centre de cas sociaux en Saône et Loire .Après des études d' infirmière elle sera affectée à l' Hôpital Psychiatrique d' Alençon de 1965 à 1971. Puis ce sera une longue étapede 29 ans d' amitié et de dévouement dans le Nord que ce soit auprès des handicapés; En pastorale auprès des jeunes et des adultes, dans un quartier populaire ou la Communauté est la seule présence de l' Eglise. Elle va aussi animer l'ACE, organiser des camps de vacances.

 En 1994 , Sœur Marie va rejoindre Lille où elle reprend son métier d' infirmière en psychiatrie tout en assurant l' aumônerie de l' hôpital. Après une vie active bien remplie son séjour à Caunes l'a comblé de joie. Parmi les fidèles présents a son enterrement madame Abbet a déclaré  : «  Merci pour toutes ces années passées parmi nous. Combien de fois, par votre présence, vos paroles , vous avez apporté le réconfort aux personnes en difficulté, éveillé les enfants à la foi, donné l'espoir et rassuré les malades, vous étiez  artout où il y a du bien à faire  comme le disait votre fondatrice Anne-Marie Javouhey. Pour ses obsèques plusieurs membres des villages du Minervois sont venus saluer une dernière fois Sœur Marie qui laissera à toutes et tous un souvenir indélébile.

Les commentaires sont fermés.