27.09.2012

Createurs et tailleurs de pierre autour du marbre

 

les degners carrieres de villerambert massoud 001.JPG

Les désigners du marbre préparent les journées dédiées au marbre de Caunes »
 En prévision des trois journées dédiées au marbre:les 2 , 3, 4 novembre 2012,  les membres de Marbres en Minervois ont  favorisé la dernière rencontre entre les tailleurs de pierre et les designers qui pour cette année sont au nombre  de 6.
 

les degners carrieres de villerambert massoud 006.JPG

Les  2, 3 4 novembre sont donc trois journées où le marbre du Minervois célèbre toutes les pierres du Midi de la France (Pyrénées, Massif Central, Cévennes), les techniques du travail de la pierre et l’innovation.

les degners carrieres de villerambert massoud 008.JPG

Tous ceux du Minervois connaissent la légende du marbre ! Le vin, dit-elle, aurait coulé sur la pierre et lui aurait donné sa couleur. C’est un sang neuf qui coule dans ses veines, le sang nouveau des designers et des tailleurs de pierre enfin réunis, libérés de la routine et soudés par les défis à relever.
Les membres de l’association marbres en Minervois ont constaté à chacun des rendez-vous où tous les gens de l’art se sont retrouvés qu’un esprit de fête présidait à ces rencontres. Aussi a-t-il été décidé de convier  autour de tous les professionnels de la pierre en général – car le marbre est une pierre parmi d’autres, mais la « pierre » de Caunes a une résonance royale..
Le design  sur marbre tout autant- fait entrer dans nos vies cette part de plaisir que les produits et la gastronomie locale nous offre. Pour cette année placée sous le signe de la « révélation du marbre »  ils sont 6  désigners a mettre tout leur talent au service de cette richesse géologique du Minervois. Parmi ces « fans » du marbre : Salomée Gentil, Frédéric Saulou, , Marian Ducroubet, Léa Silvestre, Quentin Vaulot en duo avec Paul Dyèvre.

 

les degners carrieres de villerambert massoud 012.JPG

Tous ont  quitté leur lieu de vie que ce soit Rennes, Paris Marseille, pour voir, connaître, sculpter ce marbre royal .Parmi leurs projets une tendance se développe pour  de petits objets usuels , tout en finesse, simplicité, mais chaque œuvre a une touche personnelle .Pour tous ces jeunes artistes sculpteurs il  se dégage une recherche très épurée mais intiment liée à l' histoire . Léa a joué sur la « carotte » géologique , pour une meilleure relation avec l' objet. Tous ces jeunes sortent des écoles des Beaux Arts, ils ont comme il est courant de l ' entendre dans la région «  la niac ».Dans quelques semaines le public pourra admirer , poser des questions à tous ces futurs «  grands défenseurs du marbre de Caunes »;
 

 

 

Les commentaires sont fermés.