16.04.2011

Le monument aux morts de la place du Souvenir Français

P1040606monument aux morts place du souvenir français.JPGA Caunes, le monument aux morts est différent des autres de par son architecture innovante.

Il est aussi la preuve tangible de l'attachement de la population à ses enfants disparus au cours des deux guerres mondiales.

Dominant le carrefour où se séparent deux voies, l'une allant vers le Tinal, la seconde vers le cimitière, il s'élève, majestueux

Dans quelques semaines, le 8 Mai 1945, fête de la victoire, de la Libération, sera célèbrée devant cette stèle qui a été voulue par les Caunois.

La construction a nécessité une grande participation financière de la population, car le devis  du seul marbre nécessaire à son édification voisinait les 10 000 francs pour 9 m2 de marbre gris moucheté de rose.

Le devis estimatif global du monument , traité par M. Gouze, s'élevait à 34 765, 49 francs. Ce qui à l' époque était une somme conséquente.

Mais cela n' a pas découragé les Caunois.

Par le biais d'une souscription organisée par Pierre Jammes à partir du 11 février 1920, chaque villageois, selon ses possibilités, donna son obole qui pouvait aller de 5 francs à 100 francs pour les familles aisées.

Si au départ il était prévu qu'il soit en marbre dans sa totalité, hélas, les sommes recueillies ne furent pas assez " élevées".

Le monument, inspiré de l'architecture grecque, est entouré de marbre ciselé par le marbrier sculpteur M. Molières.

Dans l'église abbatiale de Caunes, le monument aux morts de la guerre de 14- 18, surmonté d'un Christ  grandeur nature, a été exécuté par Paul Gouze, maître marbrier et sculpteur qui remporta le  1ER prix de l'Ecole des Arts et Métiers d' Aix-en-Provence.

Aussi, les Caunois devraient être, comme d' habitude, très nombreux à participer à la cérémonie du 8 mai.

15:10 Publié dans histoire, portrait | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.