29.08.2010

Septembre annonce les journées du patrimoine, cet évènement culturel a lieu tous les ans le troisième week end de septembre

abaye pour blog 001.jpgLe patrimoine fait toujours l’objet de fouilles , de documents ou les résultats de ces fouilles sont mentionnées, a Caunes un habitant du village Jean Vera a su mettre dans son livre les étapes des fouilles de l’église abbatiale.

La découverte de la première église abbatiale fut un évènement, de simples travaux d’assainissement allaient donner le départ de grandes fouilles auxquelles Jean – Pierre Caser dans le cadre des activités du C A M L aidé par de nombreux bénévoles ont ainsi donné aux Caunois une réelle image de leur patrimoine

 Ceci se passait lors de la mandature du maire Gaston Cazanave.

 Les fouilles ont été couvertes par la commission des Monuments Historiques afin de préserver , de sauvegarder un patrimoine qui au fil des recherches est devenu énorme. En effet elles ont mis à jour un édifice comparable à St Guilhem le Désert dans l’Hérault

 Toutes ces fouilles ont confirmées ce que laisser présager des écrits a savoir : l’existence d’un monument religieux du VIIIème siècle qui est visible sous les murs de l’église abbatiale actuelle.

 Au cours de ces travaux de fouilles à deux mètres de profondeur les archéologues ont trouvé le départ d’un transept sud avec des fondations identiques à celles du chœur d’un édifice antique.

 Depuis 1986 cette confirmation de l’existence du même et unique bâtiment du VIII eme siècle a conforté les archéologues et les amateurs de monuments anciens

 Un arc triomphal sépare le chœur de la nef et le départ d’angle du transept sud

Après la découverte fortuite des reliques des ST Martyrs il fut décidé de se servir du chœur de l’ancienne église, celle d’Anianus fondateurde l’abbaye bénédictine, pour y établir un « martyrium ».

 Plusieurs vestiges laissent penser qu’à plusieurs reprises des constructions ont été construites sur ces lieux

 Au vu de l’importance des fouilles Caunes a du être un très grand centre religieux avant le XVIII eme siècle , siècle ou les Mauristes ont régenté , construit le cloître qui porte leur nom

 Pour donner à ce site exceptionnel l’apparence qu’il a actuellement ,il a fallu procéder à la démolition de la maison insérée du docteur Subreville, ce qui a provoqué pour les habitants une véritable révélation avec la mise au jour du chevet fleuron de l’art roman.

 Au fil des ans des modifications ont mis en relief la beauté de la construction y compris par l’éclairage nocturne qui a couronné l’ensemble du site abbatiale dans les années 1996.

 Pour apporter une note culturelle un son et lumière a durant une saison permis de découvrir l’histoire de l’abbaye de Caunes dont l’influence allait jusqu’à Barcelone.

 Depuis l’amphithéâtre ou les auditeurs prennent place pour les concerts des « Vendredis de Caunes « ou pour le théâtre avec les enfants organisé par l’Atelier de la Fabrique, les récitals et pièces de théâtre des vendredis d’Août gérés par l’Amicale Laïque ont confirmé le bien fondé des ces fouilles qui ont fourni aux villages l’arrivée de nouvelles populations qui aujourd’hui profitent de cette renommée avec la venue de nombreux touristes

 Le patrimoine est une des richesses de Caunes tout comme la viticulture l’un ne va pas sans l’autre.

11:05 Publié dans patrimoine | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.