31.12.2009

La rando du mercredi c'est parti

Amicale[1]27 novembre 2009.JPGDans le cadre de ses nouvelles activités l’Amicale Laïque Caunois a mis en place la randonnée du mercredi. La balade à travers l’environnement du village est une façon fort plaisante de redécouvrir le paysage, les cultures, les origines du village et celles des communes voisines.

La « Rando du Mercredi » bimensuelle, est ouverte à tout public, c’est une manière sportive de mieux connaître toutes les richesses du Haut-Minervois.

Le rendez-vous de ces « rando » est fixé à partir de 14 h, devant la salle de musculation esplanade de l’Ancienne-Gare, durant environ 120 minutes les marcheurs pourront admirer une nature généreuse et préservée, parsemée de vestiges et de capiltelles.

Les prochaines marches sont prévues pour les mercredis 06 et 20 janvier , les 03 et 17 février , les 03 , 17 , 31 mars , les 07 et 21 avril , les 06 et 19 mai , les 02 , 16 et 30 juillet 2010.

La participation est de 25 € pour les non amicalistes , gratuite pour les adhérents de l’Amicale.

En cette saison hivernale le climat est déterminant pour les balades, pour tous renseignement vous pouvez contacter la présidente Eliane Rouch au 06 37 00 20 92 ou les membres du bureau : Raymonde Iund au : 04 68 78 05 09 ; ou Denis Adivèze au 06 77 10 16 24 ou Audrey Ortiz au 04 68 78  07 48.

Toute l’équipe présente ses meilleurs vœux de santé de prospérité à toute la population caunoise , à tous les adhérents et aux bénévoles qui se dépensent sans « s’économiser » !

08:11 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

30.12.2009

les echos des Groles-Trotteurs

recompensespour_age_groles_trooteurs.jpgLes derniers mois de l'année n'ont pas empêché nos coureurs de participer a de multiples épreuves diverses et variées

Fin novembre c’est Laurent qui se rapatriait sur La Rochelle pour participer au marathon et signait une remarquable marque à 3 h 29.

Début décembre Ludo accrochait une belle 9e place à Port-La-Nouvelle.

Tandis que Jacques et Bernard courraient sur le Cross International de la Cité en Vétéran 20e place pour le premier, 59 epour le second, tandis que le petit Bastien prenait une fort honorable 17e place en benjamin.

Le 13 décembre Guy s’affutait sur le trail de Moussan distant de 23 km : 2 h 21 et 141e/248 Jacques remettait ça sur le cross des Violettes à Toulouse : 17e.

Tous ces résultats sont bien sur consultables sur notre site : www.grolestrotteurs.fr

Tout cela sans oublier la participation de nos athlètes au Téléthon 2009 permettant de récolter quelques 125 euros.

Les personnes intéressées quelque soit leur niveau peuvent toujours nous rejoindre le dimanche à 9 h face au stade et profiter de la galette des rois et du pot de l’amitié qui suivront l’entrainement du 10 janvier.

Toute l’équipe des Groles n’oublient surtout pas de vous souhaiter une bonne année et de bonnes fêtes.

08:56 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

29.12.2009

Les écoles de Caunes ont 110 ans

LES ECOLES DE CAUNES ONT 110 ANS 005.jpgDans un village l’école est signe de vie, de maintien de la population.

A Caunes les écoles actuelles toujours en service ont été construites sur une période de 2 ans, de 1886 à 1888 sous la législature du maire monsieur Lapeyre.

La mise en chantier a dû créer beaucoup d’agitation au sein de la population, c’était une modernité qui dans ces années là devait « choquer » bien des familles.

LES ECOLES DE CAUNES ONT 110 ANS 003.jpgPourtant le chantier a continué, il est sorti de terre une imposante bâtisse, six classes qui étaient et sont toujours desservies par trois grands escaliers.

Au premier étage les logements des instituteurs, au second des espaces pour mettre les différentes choses devenues inutiles. En sous-sol, les préaux étaient situés sous les classes, et en prolongation les cours où les écoliers pouvaient jouer et une mise en place déjà très écologique des jardins pour les enseignants.

Côté esplanade de l’Europe ce bâtiment demeure étonnant avec deux tours rectangulaires qui abritent un escalier dit en colimaçon qui livre l’accès aux appartements des maîtres d’école.

Ces deux tours sont très « contemporaines » , l’architecte avait-il une vision de notre XXIe siècle ? On peut le soupçonner !

Les tours divisent le bâtiment en trois : l’école des filles avec au fronton de l’entrée l'inscription « devoir » , le centre où maintenant deux classes abritent les élèves. Toujours pour rappeler que ces lieux étaient destinés à l’instruction on peut lire « travail » et pour la troisième partie l’école des garçons, toujours dans cette continuité on trouve le mot « progrès ».

Le premier magistrat de cette époque avait saisi toute l’importance de l’éducation en zone rurale, pressenti l’avancée du progrès lié à la technologie qui s’amorçait, le siècles des scientifiques allait naître avec le XXe siècle.

Tous les écoliers de l’école laïque de Caunes jusqu’ à nos jours bénéficient de ce désir profond d’apporter « l’instruction gratuite pour tous ».

06:52 Publié dans histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

28.12.2009

Le succès au rendez-vous du loto des sapeurs-pompiers

le loto de Noel organisé par les soldats du feu 009.jpgLe jour de Noël, au foyer François-Mitterrand, l'animation la plus courue  pour terminer en beauté le 25 décembre était le loto organisé par les soldats du feu. La population et quelques villageois des alentours ont littéralement  envahi la grande salle dès 16 h 30. Très vite, des tables et des chaises ont dû être rajoutées et c'est devant un parterre de 300 personnes environ, dont le maire Jacques Molina, que Pierre Rigon et Sophie Garré ont énoncé les premiers numéros.

le loto de Noel organisé par les soldats du feu 006.jpgDans les allées, des combattants du feu proposaient des boissons chaudes ou fraîches. La table où les jeunes du village avaient pris place a donné une ambiance festive et les sourires illuminaient les visages devant tant d'énergie. C'était vraiment la joie de se retrouver pour partager un grand moment de communion.

La chance a souri à deux Caunoises  : Raymonde Iund et Myriam Ségui. Elles ont quitté les lieux les bras chargés de corbeilles garnies, accompagnées de bonnes bouteilles. Au cours de la seconde partie, le conseiller général, Jean-José Francisco, capitaine médecin du centre de secours s'est joint aux loteurs. Tous les loteurs se sont quittés en se donnant rendez-vous pour le loto du 25 décembre 2010.

le loto de Noel organisé par les soldats du feu 007.jpgUn énorme succès pour les sapeurs-pompiers, à metttre à l'actif de l'amicale, présidée par Thierry Bonnafous, qui remercie tous les membres qui ont oeuvré pour donner à tous les villageois le plaisir de passer une fin d'après-midi placée sous le signe de l'amitié.

 

 

27.12.2009

Une nouvelle retraitée partielle dans la commune

une nouvelle retaitée partielle thèrese francisco 002.jpgLe salon de coiffure où Thérèse Francisco exerce son métier de coiffeuse va fermer ses portes le 1er janvier 2010. Thérèse toutefois, n'abandonne pas la vie active, elle continuera dans le domaine de la "coiffure à domicile".

Le parcours professionnel de Thérèse a débuté à Rieux-Minervois chez Mme Soler, puis tel un compagnon du Devoir Thérèse fait son "tour" des capitales de la région Languedoc-Roussillon et même de Midi-Pyrénées, avec Perpignan, Montpellier, Toulouse, Carcassonne, pour en 1983, prendre ses quartiers à Caunes.

Pour donner aux dames des villages, le plaisir d'être bien coiffées, "ce figaro féminin" a choisi de se rendre dans les communes avoisinantes comme Laure et Félines.

une nouvelle retaitée partielle thèrese francisco 003.jpgPour Thérèse ce n'est pas la retraite, c'est une façon de travailler en étant au plus près de ses clientes. Son amour du métier est ainsi, malgré les années, toujours aussi vivace. Si le salon de l'angle de la rue des Ecoles et de l'avenue de l'Argent-Double ferme ses portes, l'art de manier les ciseaux, les peignes, de faire les mises en plis font toujours partie du métier de coiffeuse de Thérèse Francisco, qui remercie toute sa clientèle qui, au fil des ans, est restée fidèle.

 

Vous pourrez toujours prendre rendez-vous en appelant le : 06 71 57 22 93.

08:18 Publié dans Faits divers | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

26.12.2009

Les distractions nocturnes à Caunes

Dans la tradition du village mais aussi dans tout le Minervois, la distraction nocturne s’appelait le « tustet »

Ce terme signifiait « taper » , mais taper ou sur la porte ou les volets de manière à réveiller le « chanceux de la soirée ».

Il était dans la coutume que les jeunes se réunissent pour savoir qui serait l’élu d’un soir. Cette pratique s’est perpétuée au fil des ans , la transmission c’est bien faite, il est encore coutumier à Caunes de faire un « tustet ».

Le seul inconvénient du XXIe siècle c’est l’éclairage public, difficile pour ces taquins de se glisser une fois le « tustet » fait dans les pénombres de la nuit.

Ce mode de taquinerie n’était guère méchant ; la victime était, en général, un grincheux ou une grincheuse, toute la ruse de ce « tustet » se résumait à pendre à la porte une grosse pierre ou une casserole que les « coquins » tiraient, imaginez le bruit, les victimes étaient fort en colère, mais nul n’a pu attraper les amateurs de « tustet ».

A l’heure actuelle ce mode de « tracasserie « est terminé, ou presque , mais les soirées au café de la Grande Fontaine sont l’occasion de conter les « tustets » qui ont passionné les Caunois.

Aujourd’hui ce sont les soirées belote qui regroupent toutes les générations, le jeudi soir à partir de 20 h 30 si vous voulez connaître les « galégeades » des générations antérieures ne ratez pas ce rendez-vous, vous passerez une soirée très divertissante.

Il en est ainsi dans notre Midi languedocien !

15:05 Publié dans histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Une Mère Noël au coeur du village médiéval

MARLENE EN PERE NOEL 001.jpgA Caunes pas de pétrole mais une commerçante Marlène Ghisi a des idées, la dernière en date fait fureur dans le village.

L'épicerie de Marlène, rue Pontus de Lagardie un des fleurons de la nouveauté, est depuis des lustres le cadre non seulement des denrées mais aussi du site ou les nouvelles circulent.

 Ce point de communication et de ravitaillement demeure indispensable MARLENE EN PERE NOEL 002.jpgdans ce quartier occupé par des personnes du troisième âge.

Jouant sur la fête de Noël, Marlène est devenue Madame Noël, il est vrai un peu avant l’heure fatidique des douze coups de minuit, mais cette avancée dans le temps ne déplaît à personne, au contraire toutes et tous se félicitent d’avoir un commerçant qui allie bons produits et imagination.

P1010657[1]marlene pere noel 4 avec les mamies.JPGP1010676[1] marlene pere noel 2.JPGDe plus « bonne fille « Marlène n’hésite pas à livrer à domicile les gens qui ont des difficultés à se déplacer, commerce et solidarité pourraient être la MARLENE EN PERE NOEL 005.jpgdevise de cette Caunoise au grand cœur !