18.07.2009

Voyage de fin d'année de fin d'année pour les elèves de Caunes et de Villeneuve

trassanel caunes villeneuve juin 2009 005.jpgDepuis plusieurs années les écoliers Caunois font un parcours ou le temps s’est arrêté en 1944 , cet itinéraire est celui des maquisards morts sous la mitraille allemande à la sortie de Trassanel

Pour 2009 , deux villages se sont regroupés autour des derniers témoins de ce qui fut une véritable tuerie

 Les deux écoles primaires de Caunes et de Villeneuve ont fait cette marche qui les a emporté vers une période très difficile pour le Pays

trassanel caunes villeneuve juin 2009 008.jpgC’est sous la conduite de la génération qui a combattu dans l’armée des ombres que 47 écoliers ont ou découvrir les lieux ou leurs « aînés » ont laissé leur vie.

 Trassanel , est devenu au cours de cette seconde guerre mondiale une des places tournantes d’actions de résistance comme d’autres villages ont été les victimes de cette guerre ou des millions d’hommes ont péri.

 Au cours de ce retour aux années de résistance , les explications deviennent plus concrètes sur les lieux même , les maquisards ne sont plus des noms mais des êtres qui reviennent à la vie

trassanel caunes villeneuve juin 2009 013.jpgPour les écoliers des deux villages s’attarder devant la cabane de vigne ou , seul , mortellement blessé le chef du maquis Armagnac a agonisé durant des heures , et le choc avec la grotte fut énorme pour plusieurs de ces écoliers , leurs commentaires sont éloquents : » j’ai eu peur , c’était sombre , les hommes qui étaient là ont du avoir aussi très peur , ils ont eu bien du courage » ; d’autres ont été contents de connaître que certains avaient pu s’échapper .

 L’émotion des « guides anciens du maquis » a été ressentie par l’ensemble des participants

 L’arrêt à la pierre plantée est à la fois une pause de recueil , mais aussi pour reprendre son souffle avant de regagner le village ou chaque fois une collation attend les enfants et les adultes

 La dernière étape de ce voyage dans le temps s’achève devant la stèle a quelques mêtres de Trassanel , ou est inscrits les noms des résistants morts pour la France.

 Ce carnage a été révélé aux élèves par monsieur trassanel caunes villeneuve juin 2009 019.jpgBellot, puis par Conseiller Général Jean –José Francisco en ces termes : « tous ces hommes , dont vos guides aujourd’hui, ont été ces « soldats » mal trassanel caunes villeneuve juin 2009 021.jpgarmés , mal nourris , mais qui ont donné une partie de leur jeunesse au service de la Liberté. Vous la génération montante , vous devez conserver , proclamer leur lutte , leur détermination pour la victoire finale , car tant que leurs noms seront prononcés , ils demeureront vivants cela fait partie de « trassanel caunes villeneuve juin 2009 023.jpgvotre devoir de mémoire »

Les commentaires sont fermés.