28.06.2009

Les Vendredis classiques de Caunes

L’association Développement culturel en Minervois propose le vendredi 3 juillet : Voyages en terre Latine.

Ce premier concert est placé sous le signe de la jeunesse et du talent avec les sopranos Eduarda Melo et Eugénie Danglade, le ténor Manuel 110eugenie-danglade.jpgNunez Camelino et chef de chant Nina Uhari.

 Tous ont un parcours remarquable.

Eduarda Melo venue du Portiugal continue sa carrière en France. Elle a déjà à son actif plusieurs beaux rôles de soprano.

Eugénie Danglade a débuté avec l’Atelier Lyrique de Bordeaux. Récemment sa prestation dans La Belle Hélène d’Offenbach a été très remarquée.

abaye pour blog 001.jpgManuel Nunez Camelino poursuit une carrière internationale, il a participé à la création La Esmeralda de Bertin pour le festival Radio France de Montpellier, il est actuellement à l’Atelier Lyrique de Paris. La Finlandaise Nina Uhari est chef de chant en la classe de Jean-Philippe Laffont a Pris et elle a été choisie pour accompagner différentes master class par des grands noms de l’art lyrique comme le baryton Tom Kause.

Le programme prévu est un magnifique voyage avec des compositeurs latins très divers : De Falla , Luna, Chapi, Sarazabal, Montsalvage, en Italie avec Donizetti, Gounod (Roméo et Juliette), Bizet, et le duo Dalila de Saint Saëns.

Pour ce neuvième festival, Maryse et Emile Busc proposent leur plateau gourmand pour 13 € à partir de 19 h 30 dans les jardins de l’abbaye sous la Charmille.

Réservation avant le jeudi midi impérativement auprès de l’office de tourisme au 04 68 78 09 44, mail : otsi@caunesminervois.com

07:14 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

25.06.2009

Les artistes de San Francisco ont pris leur quartier d’été

glen moriwakiet jo link 001.jpgLes artistes de San Francisco sous la houlette de leur professeur Glen Moriwaki ont pris leur quartier d’été à Caunes. Glen Moriwaki enseigne la peinture depuis qu’il a quitté l’université de Californie Berkeley en 1981. Rencontre.

Quels sont vos maîtres en peinture, ceux qui vous ont marqué ?

Mes modèles sont Elmer Bischoff, John Brown Erle Loran qui appartenaient à l’école expressioniste figurative de la Bay Area. Ces artistes produisaient un travail très puissant, émotionnel, ils s’inscrivent dans la tradition de Matisse et de Cézanne.

Glen, où enseignez-vous ?

Au City Collège de San Francisco, à une vingtaine d’étudiants. Le campus d’art est situé près du Golden Gate Bridge.

Qui vient suivre vos cours ?

Les étudiants qui fréquentent mes cours ne sont pas des étudiants traditionnels. Ce sont souvent des adultes qui souhaitent changer de travail ou des artistes professionnels.

 Quel niveau d’études faut-il pour suivre vos cours ?

 Les étudiants dont je m’occupe n’ont pas le niveau licence.

Pourquoi ces stages de peinture en France et plus particulièrement à Caunes ?

La demande d’organiser des ateliers ou stages a été formulée par mes élèves pour poursuivre mon enseignement. Alors il ne me restait qu’à chercher un site qui les stimulerait et développerait leurs perceptions. Une étudiante connaissait Loïs Link voici la raison de notre installation estivale dans ce beau village du Minervois.

Depuis quand venez-vous à Caunes ?

Depuis 1999, avec régulièrement de 10 à 15 stagiaires qui ont découvert le sud de la France.

Les ateliers ont-ils un thème ?

Les stages ou atelier n’ont pas de thème précis, chaque stagiaire choisit le lieu et la forme, le dessin qui lui sied. Cela peut être de l’art contemporain ou figuratif.

Quel but poursuivez-vous dans ces stages ?

Celui de permettre aux stagiaires de peindre en toute liberté, sans téléphon , sans contrainte pour laisser jaillir sur la toile des choses parfois très surprenantes.

Où exposez-vous vos œuvres ?

A San Francisco et parfois chez Kévin (un de mes étudiants).

Pour 2009, le résultat de leur travail ainsi que les toiles de Glen seront exposés au Petit Foyer à partir du vendredi 26 juin jusqu’au 30 juin. Les stagiaires qui pendront aux cimaises leurs tableaux sont : Kévin Brown, Paul Fujii, Véra Tchikovani, Aliona Kazakova, Summer Shannon, Jo Link.

07:08 Publié dans arts | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

24.06.2009

Les saints martyrs de Caunes

PROCESSION DES ST MARTYRS DE CAUNES 2009 006.jpgLe mois de juin sonne l’heure de la procession où les martyrs de Caunes font l’objet de piété, cette dernière n’a jamais cessé depuis leur apparition dans le village.

Selon les archives, une légende prétendrait qu’en 982 on a découvert dans un champ hors de l’enceinte du village près de l’Argent-Double et du pont, des ossements de l’époque romaine que les moines croient reconnaître. Les squelettes montraient des traces de sévices. Ainsi a débutée l’histoire des saints martyrs.

Une notice de l’abbé Calvet curé doyen décédé à Caunes relate l’historique de quatre frères qui appartenaient à la même famille. Leurs parents les avaient éduqué dans la piété et l’étude des saintes écritures. Amand, Alexandre, Luce et Audalde ont eu un parcours religieux à la fois identique et pourtant différent.

Amand devint prédicateur à Caunes puis se dirigea vers le nord de Noyon où il eut les honneurs de l’épiscopat. Luce le suivit. Leurs efforts furent récompensés car ils aboutirent à la fondation de chrétienté près de Compiègne. Alexandre prit en charge son jeune frère Audalde. Durant plusieurs années la fratrie fut séparée. Le proconsul Aurélien poursuivait Amand et Luce, qui rejoignirent Alexandre et Audalde. Ils furent tous les quatre condamnés et exécutés selon les ordres de leur persécuteur. Durant quatre siècles nul ne parla d’eux. Mais leur souvenir avait marqué pour toujours les générations.

 Un jour un moine fit un rêve dont la précision fut déterminante pour l’identification des quatre corps dont deux avaient la tête coupée.

PROCESSION DES ST MARTYRS DE CAUNES 2009 001.jpgA côté d’eux quatre fioles de sang. L’ensemble de ces faits confirmait l’existence de ces quatre martyrs. La rue où les quatre squelettes furent exhumés porte toujours le même nom : rue des Martyrs.

Pour porter les saintes reliques, des châsses en bois doré sont devenues leur demeure et elles sont placées dans une chapelle de l’église abbatiale. Les reliques de St Genès (patron de Caunes) et de St Benoît fondateur de l’ordre des bénédictins sont également conservés dans cette même chapelle.

Chaque mois de juin en mémoire de ces martyrs, une procession où 20 porteurs volontaires font le tour de l’enceinte abbatiale est suivie par des dizaines de fidèles.

 En 2009 cette procession a eu lieu toujours très respectée par les habitants du village mais aussi PROCESSION DES ST MARTYRS DE CAUNES 2009 008.jpgde ceux des environs. Caunes reste une des rares communes où cette pratique religieuse a survécu à travers les siècles.

08:34 Publié dans religion | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

23.06.2009

Caunes-Minervois halte touristique du Minervois

abaye pour blog 001.jpgCaunes-Minervois adossé à la Montagne Noire surplombe la plaine où s’étale un océan vert : la vigne.

Caunes a un potentiel patrimonial exceptionnel, l’un des plus riches de l’ensemble du Minervois. Sa position géographique proche de la mer, des lacs comme Jouarres, des sommets des Pyrénées-Orientales, lui permet de répondre aux envies des visiteurs.

Le village s’est agglutiné autour de son abbaye romane, son chevet qui attire les photographes, ses deux clochers, la signalent au loin.

L'abbaye a été fondée en 780 par Anian. En 982, apparaissent les saints martyrs de Caunes : Amand , Luce, Alexandre et Audalbe. Le culte de ces saints a perduré jusqu’à nos jours sous la forme d’une procession qui cette année va débuter le samedi 20 juin à 18 h.

Après plusieurs années de déclin, au XVIIe sculpture djemal Bjalava 002.jpgsiècle Jean d’Alibert, originaire de Caunes, fera construire le palais abbatial. C’est en 1659 que les Mauristes remettront les règles monastiques en vigueur.

Pour mieux découvrir toute l’histoire et le patrimoine du village, l’office de tourisme a mis en place deux circuits intra-muros : l’un de 30 minutes le second d' 1 h 15 minutes. Ces deux itinéraires sont symbolisés par des coccinelles et des lézards.

De plus pour parfaire les connaissances sur la capitale du marbre incarnat, l’ONF, les associations de randonneurs et la commune ont créé des boucles de randonnée accessibles à tous pour mieux découvrir les carrières de marbre et le superbe panorama sur les gorges du Cros.

Le jardin du cloître mauriste achevé en mars 2007 sert de cadre à de nombreuses expositions. Un musée concrétise le travail et les recherches d’Arnaud Gaillard, jeune archéologue, où les origines lointaines de Caunes sont mises sous vitrines.

Toutes ces actions conduites depuis plus de trente ans ont donné à Caunes une grande renommée. Plusieurs guides, dans toutes les langues retracent l’extraordinaire aventure de ce village du Minervois qui est devenu au fil des restaurations une étape touristique majeure pour le Minervois.

07:58 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Felines-Minervois, epicentre de Total Festum

total festivum felines le matin 002.jpgLa commune de Félines-Minervois est devenue l’espace d’une journée l’épicentre de la grande manifestation Total Festum en Minervois.

total festivum felines le matin 006.jpgTotal Festum 2009, des fêtes dans tout le Languedoc-Roussillon, fête sa quatrième année.

Festum_-cole_001__rec.jpgtotal festivum felines le matin 012.jpgLa Région Languedoc-Roussillon a pris l’initiative d’encourager la promotion des cultures occitanes et catalanes dans le cadre de Total Festum. Cette animation festive régionale, organisée en partenariat avec les associations et acteurs de la région, se déroulait à Félines comme village pilote pour 2009.

Depuis l’aurore, les membres des associations félinoises étaient à pied d’œuvre pour mettre en place les différents thèmes programmés.

total festivum felines le matin 014.jpgDès 9 h 30 nombre de bonnes cuisinières préparaient les mets et les mises en bouche (cuisine occitane) sous le regard de Mireille Braç.

Pour pimenter, la journée un aperçu de cette langue chère au cœur des occitans avec Michel Decor poète et écrivain qui a lu plusieurs textes écrits en cette langue de « chez nous », lecture entrecoupée des airs d’accordéon interprétés par Grégory Bardou.

repas occitan felines suite du programme total festum 002.jpgPour déclarer cette fête de la culture occitane ouverte, Sylvie Abal présidente de l’association Le foyer rural a remercié tous les bénévoles des associations, et rappelé le programme hyper chargé de ce samedi 20 juin. L’ouverture de ces festivités a été donnée par Anne Cabrié, première adjointe au maire et par le maire Jean-Pierre Pastre.

Anne Cabrié a souligné : « De l’Atlantique aux Alpes, de la Loire aux Pyrénées s’étend le territoire de l’Occitanie. Ces départements ont en commun un drapeau, une langue, une culture. Décider d’arborer un drapeau rouge et jaune au fronton d’une mairie à côté du drapeau français et européen, c’est affirmer cette double culture et rappeler l’identité de notre territoire. »

Puis le maire Jean-Pierre Pastre s’est exprimé en ces termes : « J’ai l’impression que ce village renaît toujours pareil et pourtant si différent ceci grâce à vous. Vivre bien, vivre ensemble est en train de se concrétiser, c’est beaucoup grâce à vous mesdames, je vous félicite toutes au nom des Félinois. »

Le programme de cette journée se déclinait comme suit : atelier de cuisine occitane, exposition sur l’olive, jeux en famille, spectacle de fin d’année donné par les écoliers félinois, atelier de danses occitanes, repas occitan, concert balèti.

 Les festivités se poursuivront dans les 63 communes de la région du vendredi 12 au 27 juin 2009.

A Félines un panneau en occitan vient d’être dévoilé. Il sera rapidement mis à l’entrée de la commune démontrant ainsi ses attaches occitanes.

07:47 Publié dans Festivités | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

22.06.2009

Gregory Bardou sur les traces de Molière

vernissage fete du marbre plus accordéoniste 007.jpgGrégory Bardou est natif du Tarn, il a 31 ans, et, pour lui le piano à bretelles n’a plus de secret. Ce baladin des temps modernes chemine librement de village en village au pas tranquille de son attelage.

Depuis plusieurs semaine ce troubadour se balade d’un village à l’autre, animant là un marché, à Caunes pour le vernissage ouverture de la Fête du Marbre, la grande manifestation félinoise Total Festum.

Grégory s’est gentiment prêté à quelques questions.

Au cours de ce périple en Minervois quel accueil avez-vous reçu ?

Partout un accueil chaleureux. Pour Félines particulièrement puisque j’ai retrouvé des copains qui m’ont permis de me mettre au vert avec mes total festivum felines le matin 006.jpganimaux.

Vous voyagez comment ?

J’ai la chance de vivre libre, j’aime le côté saltimbanque.

C'est-à-dire ?

La marche à pied me plaît beaucoup, mais avec ma roulotte j’apprécie le contact avec les animaux qui tractent ce véhicule.

Est-ce des chevaux comme il est coutume de le voir ?

Pas tout à fait. Je voyage en compagnie d’une ânesse et d’une mule qui sont quand même des équidés.

Pourquoi ce nomadisme ?

Depuis tout petit en compagnie de mes parents, mon père étant professeur de mathématiques pour l’Education nationale à l’étranger, j’ai connu une itinérance à travers plusieurs pays.

Lesquels ont frappé votre imagination ?

Le Canada plus exactement Ottawa, l’état de Singapour.

Pourquoi cette bougeotte ?

J’aime découvrir, j’aime partager avec les gens, et, surtout je veux participer ainsi au respect de la nature.

Etes-vous écologiste ?

En tant que citoyen de cette planète je porte du respect pour l’homme , les animaux, la végétation. Par ce mode de transport (roulotte tirée par des équidés), je peux avoir des contacts amicaux avec les habitants et la faune.

Avez-vous d’autres projets ?

Continuer à vivre comme les comédiens, les musiciens itinérants à l’image de Molière.

Aussi est-il normal que la musique et la philosophie de ce baladin moderne aient  trouvé un  écho favorable auprès des populations rencontrées.

08:22 Publié dans portrait | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

21.06.2009

Calendrier culturel de Felines Minervois

FETE_DE_LA__MUSIQUE_A_FELINES_003.jpgA Félines les festivités se suivent et se poursuivent avec :

- le 12 juillet la Fête Nationale

- du 17 au 19 juillet deux jours pour la fête locale

- le 29 août : une soirée espagnole avec inauguration des places du village

L’été sera animée dans cette jolie commune du Minervois.

08:56 Publié dans Festivités | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |