24.06.2009

Les saints martyrs de Caunes

PROCESSION DES ST MARTYRS DE CAUNES 2009 006.jpgLe mois de juin sonne l’heure de la procession où les martyrs de Caunes font l’objet de piété, cette dernière n’a jamais cessé depuis leur apparition dans le village.

Selon les archives, une légende prétendrait qu’en 982 on a découvert dans un champ hors de l’enceinte du village près de l’Argent-Double et du pont, des ossements de l’époque romaine que les moines croient reconnaître. Les squelettes montraient des traces de sévices. Ainsi a débutée l’histoire des saints martyrs.

Une notice de l’abbé Calvet curé doyen décédé à Caunes relate l’historique de quatre frères qui appartenaient à la même famille. Leurs parents les avaient éduqué dans la piété et l’étude des saintes écritures. Amand, Alexandre, Luce et Audalde ont eu un parcours religieux à la fois identique et pourtant différent.

Amand devint prédicateur à Caunes puis se dirigea vers le nord de Noyon où il eut les honneurs de l’épiscopat. Luce le suivit. Leurs efforts furent récompensés car ils aboutirent à la fondation de chrétienté près de Compiègne. Alexandre prit en charge son jeune frère Audalde. Durant plusieurs années la fratrie fut séparée. Le proconsul Aurélien poursuivait Amand et Luce, qui rejoignirent Alexandre et Audalde. Ils furent tous les quatre condamnés et exécutés selon les ordres de leur persécuteur. Durant quatre siècles nul ne parla d’eux. Mais leur souvenir avait marqué pour toujours les générations.

 Un jour un moine fit un rêve dont la précision fut déterminante pour l’identification des quatre corps dont deux avaient la tête coupée.

PROCESSION DES ST MARTYRS DE CAUNES 2009 001.jpgA côté d’eux quatre fioles de sang. L’ensemble de ces faits confirmait l’existence de ces quatre martyrs. La rue où les quatre squelettes furent exhumés porte toujours le même nom : rue des Martyrs.

Pour porter les saintes reliques, des châsses en bois doré sont devenues leur demeure et elles sont placées dans une chapelle de l’église abbatiale. Les reliques de St Genès (patron de Caunes) et de St Benoît fondateur de l’ordre des bénédictins sont également conservés dans cette même chapelle.

Chaque mois de juin en mémoire de ces martyrs, une procession où 20 porteurs volontaires font le tour de l’enceinte abbatiale est suivie par des dizaines de fidèles.

 En 2009 cette procession a eu lieu toujours très respectée par les habitants du village mais aussi PROCESSION DES ST MARTYRS DE CAUNES 2009 008.jpgde ceux des environs. Caunes reste une des rares communes où cette pratique religieuse a survécu à travers les siècles.

08:34 Publié dans religion | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.