16.04.2014

La mobilisation continue

048.JPG

Afin de soutenir leur école, les parents d’élèves de Caunes Minervois organisent 2 rendez-vous importants :
·         Mercredi matin, à l’inspection académique, le DASEN examine les dossiers de toutes les écoles du département.
·         Jeudi Matin, en préfecture,la décision de fermeture de poste sera entérinée et annoncée par le préfet.
Afin d’arriver sur CARCASSONNE vers 8h, nous vous proposons pour ces deux matinées un départ commun de l’esplanade de l’Europe à 7h30. Cela permettra une organisation de covoiturage.
Les commissions de travail du DASEN durent toute la matinée, les parents qui ne peuvent se libérer que sur des créneaux horaires plus restreints peuvent venir nous rejoindre à tout instant.
La fin de la mobilisation est prévue vers 11h30

052.JPG

. Voici le texte du député
Monsieur le Directeur
Je me permets d’appeler votre attention sur la situation préoccupante de l’école primaire publique de Caunes-Minervois qui est menacée de fermeture d’une classe. 
J’ai été alerté par le Maire de la commune de Caunes-Minervois, Monsieur Denis ADIVÉZE, qui s’inquiète du nombre élevé d’enfants par classe si ce poste venait à être supprimé. Les enseignants devraient gérer des classes de 29 élèves en moyenne, avec deux voire trois niveaux chacune, et cela sans tenir compte des enfants en difficulté. 
En effet, le nombre d’enfants inscrits à ce jour, dont certains viennent des communes environnantes en bus scolaire, et la perspective prévisible de le voir augmenter dès la rentrée 2014 paraît imposer le maintien de cette classe. Cette fermeture n’est qu’une logique comptable, qui ne tient pas compte des nouveaux arrivants sur cette commune et de l’intérêt de conserver les familles installées dans le rural. Missive adressée àMonsieur Olivier MILLANGUE
Directeur des Services 
Départementaux de l’Education  Nationale
56, avenue Docteur Henri Gout
11816 CARCASSONNE cedex 09

050.JPG 

017.JPG

011.JPG

 

 

 

 

.

 



 

 

 

 

 

 



14.04.2014

Permis Piéton pour les élèves de M.Bonal

 

permis pieton classe m; Bonnal 001.JPG

Chaque année la gendarmerie informe et forme à la sécurité les écoliers. A Caunes le gendarme  Jean -Michel Meurant , rattaché à L'Escadron départemental Sécurité Routière)a déjà environ 43 classes pour éduquer les écoliers à la sécurité routière

permis pieton classe m; Bonnal 006.JPG

Dans cette logistique le code du piéton est un atout pour éviter les accidents. Il a été rappelé toutes les consignes du respect de la route de nuit comme de jour?.

A la questions : Etes -vous favorable aux permis de conduire à  15 ans automatiquement le écoliers ont répondu : oui.

Pourtant si chaque élève a reçu le diplôme , nombre d' entre eux devraient revisiter le code de la route et la protection des écoliers se déplaçant à pieds. Dans le cadre du permis piétons une dizaine d'écoliers auraient dû le recevoir . Mais tenant  l'âge des écoliers tous un reçu ce diplôme pour les exhorter à bien connaître le code du piéton

permis pieton classe m; Bonnal 001.JPG

C'est donc en présence des élus que la remise de ce permis s'est effectuée dans la bonne humeur. Une nouveauté chaque enfant a été récompensé avec une poignée de main de l' élu Mathieu Houssine , nouveauté qui a fait prendre aux écoliers l'importance de ce permis

permis pieton classe m; Bonnal 005.JPG

 Les deux majors " sont Yannis et Loriane" qui ont répondu aux 12 questions de ce test du code de la route en tant que piéton. Toutes nos félicitations à ces deux lauréats. Pour clore un goûter gourmand a été la touche bien agréable pour tous les acteurs 
 l

12.04.2014

La mobilisation des Parents d'Elèves ne faiblit pas

017.JPG


Ce vendredi 11 avril , une nouvelle action conduite avec détermination par les Parents d'Elèves  c 'est déroulée devant l'école  en présence d'une foule de Caunois également bien résolu à continuer la « lutte » contre une décision de fermeture jugée ici au village comme injustifiée

004.JPG

Parmi les personnes présentes  plusieurs mamans avec des enfants qui seront dans les mois à venir scolarisables a la maternelle , et pour l'école primaire des inscriptions sont en cours. Partout des panneaux soulignent la colère, la peur de voir un village s'appauvrir , car la perte d'une classe est le prélude  de la « mort » d'une commune. L'école c'est le maintien de la vie tout court

009.JPG

Le nouveau conseil municipal présidé par Denis Adivèze a fortement réagit en prenant la décision suivante:«  »Le conseil municipal a voté une motion de protestation contre ce projet de fermeture. C'est un projet injuste et injustifié, qui ferait de notre école l'une des plus mal dotée du département. Nos enfants ont droit à l'éducation, droit à un avenir

!

018.JPG

Nous sommes confiants dans la décision finale que prendra l'Académie, mais chacun doit rester mobilisé, chaque jour, pour nos enfants !« Pour bien mettre le  »doigt«  ou cela fait mal , les parents occupent les classes afin de faire prendre conscience à tous leur  volonté pour le maintien de toutes les classes. Prochaine action le mercredi 16 avril devant l'Académie à Carcassonne; Les parents d'élèves ne baisseront pas les bras!La mobilisation des Parents d'Elèves ne faiblit pas.

10.04.2014

Jazz au Caveau présente Jean -Michel Cabrol 4 tet


Le samedi 19 avril à 21 h Michel Cabrol au  piano- synthétiseur , Vincent Calmettes à la batterie , Philippe Panel à la contrebasse électrique, cette formation est le fruit de  la complicité  entre des musiciens  languedociens qui revendiquent la tradition du Jazz  à travers une musique personnalisée et originale.

Le répertoire du groupe  conjugue Swing et rythmes métissés, comporte des compositions originales ainsi que des standards  et chansons issus de diverses musiques du monde ( bossa-nova, samba, variétés françaises, pop song etc...De plus  cet ensemble de musiciens a participé  à de nombreux festivals et scènes nationales ce qui positionne le 4 Tet  de Jean -Michel Cabrol  parmi les formations régionales les plus affirmées, expérimentées dans laquelle cohésion et lyrisme sont indéniablement perceptibles.

Plusieurs CD  dont « Skime » a reçu le prix de l'académie du Jazz. Leur prestation au x festival de Jazz de Marciac, Conilhac - les -Corbières, Millau, Foix , Séte, Roquefère non pas laissé les amateurs insensibles devant leur Jazz . Ils se taillent une réputation d' excellence

 Le samedi 19 avril  au  2eme caveau de l'abbaye, entrée par la cour des sœurs , ou à 20h ouverture du bar, entrée :12 €, gratuit pour les chômeurs, pour les jeunes de - 18ans et pour les étudiants .Réservation au  04 68 76 34 74. Pour les repas des menus jazz sont proposés dans plusieurs restaurants du village.
 

Hand : les moins de 12 ans frolent l'exploit

 
hand moins de 12 ans.jpgLes moins de 12 ans mixtes se rendaient à Limoux pour le match retour. Sérieusement défaits lors de la rencontre aller, les jeunes pousses du Minervois se rendaient en terre Blanquetière sans remplaçant et avec un handicap de 13 buts à remonter.

Sans pression, les coéquipiers de Ugo Fernandez se sont démenés pour créer l'exploit. Les locaux mieux armés dominaient les débats sans toutefois tuer le match. L'orgueil et l'envie était du côté des visiteurs qui donnaient du fil à retordre à Limoux

 Sur deux mauvaises passes, le gain de la partie échappait aux « rouge et bleu ». Au coup de sifflet final, fort logiquement à la vue des deux matchs, c'est Limoux qui l'emporte 19 à 17 et se qualifie pour le tour suivant. Malgré le revers, bravo aux 7 éléments présents. Les seniors masculins Régionale recevaient Vergèze.

Les adversaires du jour actuels seconds au classement venaient pour confirmer ce statut. L'entente étant très amicale et cordiale entre les deux clubs, les supporters ont pu assister à une rencontre engagée et champêtre. La débauche d'énergie de Rémi Navalon et les siens ne contenait pas l'attaque Gardoise. L'arbitre sifflait la fin du temps règlementaire sur une défaite logique pour les hommes du président Denis Adivèze sur le score de 39 à 24.

Mauvaise opération au classement. A noter le moment de convivialité entre les 22 acteurs à l'issue de la partie. Les moins de 16 ans masculins de l'entente Minervois Barbaira Alaric accueillaient Banuyls. Au classement ces deux effectifs sont au coude à coude pour une place dans le trio de tête. Le premier acte était équilibré avec un Alexandre Rouch en transe dans ses cages, qui était auteur de 25 arrêts. Au tableau d'affichage la pause était sifflée sur une avance de deux buts. Le second acte était bien appréhendé par les locaux qui se détachaient au score. Une baisse de régime en fin de partie donnait du suspense aux spectateurs. Sur un ultime ballon, ce sont finalement les ententistes qui s'adjugent la victoire in extremis sur le score de 21 à 20.
 

07.04.2014

Dépot de gerbe au Monument aux Morts

016.JPG


Suite à la  réunion aux écoles concernant la fermeture d'une classe , les élus sous la houlette du maire Denis Adivèze se sont rendus place du Souvenir Français pour retrouver les Anciens Combattants pour un dépôt de gerbe à la mémoire de tous les soldats Caunois morts pour la patrie.

017.JPG

En dépit du mauvais tous ont tenu à assister a cette cérémonie du souvenir. Puis tous se sont retrouvés au Boulodrome pour  la préparation de la célébration de la fin de la seconde guerre mondiale le 8 mai 1945  
   

05.04.2014

Une fermeture de classe annoncée

013.JPG

Que se passe t'il à l'école de Caunes ?
Le rectorat travaille en ce moment à définir la « carte scolaire » de l'Aude pour l'année scolaire 2014-2015. Les décisions d'ouverture ou de fermeture de classe doivent être prises le 8 avril en CSTD (comité technique spécial départemental). Mais différentes sources nous portent à craindre que l'école de Caunes-Minervois sois touchée de plein fouet par ces arbitrages.
Caunes est un cas isolé ?
Non, puisqu'en tout, il y aurait 22 écoles qui verraient une ouverture de classe, et 20 une fermeture. A une exception près, toutes les fermetures toucheraient des petites communes. La dotation de 2 classes supplémentaires seulement sur le département n'est pas à la hauteur des besoins, alors qu'on attend une hausse de plus de 200 enfants scolarisés dans l'Aude l'année prochaine !

003.JPG

Pourquoi l'école de Caunes est particulièrement touchée ?
Fermer une classe à Caunes impliquera mécaniquement de supprimer la décharge horaire de direction, c'est donc en réalité une suppression de 1,25 postes. Concrètement, alors qu'aujourd'hui la direction dispose d'une journée de travail à consacrer à l'organisation et aux projets de l'école, l'an prochain, les professeurs devraient se débrouiller pour assumer ce travail sans en avoir le temps. Ce sont forcément les enfants qui en subiront les conséquences, hélas !

006.JPG

Pourquoi cette décision de fermer une classe ?
Cela répond à une pure logique comptable, une simulation basée sur les effectifs actuels en maternelle et en primaire. Mais cette logique comptable ne tient pas compte des nouveaux arrivants à Caunes, des nouveaux inscrits à l'école. Elle ne prends pas non plus en compte les efforts annoncés par la nouvelle municipalité pour attirer et conserver des jeunes familles sur le village, pour mener des investissements sur l'école. Et surtout, ce sont nos enfants qui vont faire les frais de cette logique comptable, avec des classes surchargées rendant plus difficile leur apprentissage et leur épanouissement !

004.JPG

Cette décision est injuste ?
Oui, L'école de Caunes regroupe des élèves du village, mais aussi d'autres élèves, de Lespinassière par exemple, qui viennent tôt le matin et repartent tard le soir en bus. Par ailleurs, avec un nombre de classe limité, on est obligé de rassembler ensemble deux voire trois niveaux : CP, CE1 et CE2, par exemple. Les conditions d'enseignement des écoles rurales sont plus compliquées, mais on accentue les difficultés en fermant des classes... Notre école dispose d'une équipe enseignante exceptionnelle, pleine de projet, dynamique, qui apporte beaucoup à nos enfants, y compris ceux les plus en difficulté. La moyenne en France est de 22 élèves par classe ; c'est aussi la moyenne des pays de l'OCDE. Pourtant désormais, à Caunes, les enseignants devraient gérer des classes de 29 élèves l'an prochain ! C'est tout simplement inacceptable.

 

009.JPG


 

 
marquer comme non lu